Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 11:16
Le paludisme, aussi appelé malaria, fait encore de nos jours plus de 2000 victimes par jour.

Transmis par la piqûre de certains moustiques, cette parasitose frappe pour 80% des cas en Afrique subsaharienne et concerne surtout les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes.

Une équipe de l'Université de Médecine de Vienne a développé une thérapie actuellement en phase pilote qui pourrait permettre de réduire significativement la mortalité suite à l'infection.

Une combinaison de médicaments intraveineux.

Des membres de l'Institut pour les Prophylaxies Spécifiques et les Maladies Tropicales de l'Université de Médecine de Vienne travaillent depuis 2006 au centre de recherche MARIB [1], au Bangladesh, sur le paludisme.

Près de 20.000 patients y ont déjà été traités, sans frais aucun.

Les débuts d'une étude pilote pour une nouvelle thérapie y ont été effectués au mois de septembre 2011 : il s'agit d'une combinaison en intraveineuse des meilleurs médicaments antipaludéens actuellement sur le marché et d'un antibiotique à spectre large - en l'occurrence, l'artésunate et l'azythromycine respectivement.

Ainsi, les infections bactériennes, responsables d'une grande partie des décès et s'installant en parallèle au paludisme (menant par conséquent à de fréquentes erreurs de diagnostics), peuvent être jugulées.

Dans le même temps, le médicament antipaludéen combat les parasites, d'où l'efficacité attendue du traitement. Il se trouve en outre que cette alliance de médicaments est bien supportée par les enfants.

Si cette étude pilote s'avère couronnée de succès, les chercheurs prévoient une extension de l'étude à une échelle bien plus grande en Afrique et en Asie - les préparatifs pour cette étape ont déjà commencé.

Le docteur Harald Noedl, directeur de l'équipe, pense que si le concept fait ses preuves et si l'équipe parvient à étendre le champ d'action de cette thérapie - en particulier vers l'Afrique - ce seraient les vies de quelques dizaines de milliers d'enfants qui pourraient être sauvées chaque année.

[1] Le MARIB (MAlaria Research Initiative Bandarban) est une association autrichienne qui vise à aider les populations des pays les plus pauvres non seulement à travers une aide médicale directe, mais aussi en effectuant des recherches sur les maladies aux tributs les plus lourds.








Pour en savoir plus, contacts : MARIB : contact@marib.org

Sources : "Neues Therapiekonzept gegen Malaria", APA, 22 septembre 2011
Rédacteurs :Maxime Enderli







Origine : BE Autriche numéro 140 (24/10/2011) - Ambassade de France en Autriche

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires