Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 06:54
De nombreux médicaments ont été suspectés de favoriser la survenue d’un lupus érythémateux cutané subaigu (LECS) au travers de différentes « case reports ». Des dermatologistes suédois ont voulu vérifier la réalité de ces associations par le biais d’une étude cas-contrôle. Elle a inclus tous les cas incidents de LECS survenus entre 2006 et 2009, identifiés dans leur « National Patient Register ». Les contrôles ont  été sélectionnés dans la population générale et appariés pour l’âge, le sexe et le lieu de résidence (10 contrôle pour 1 cas). Le registre des prescriptions a permis de recueillir les données sur les traitements pris au cours des 6 mois précédant le diagnostic de maladie lupique. Cent soixante six patients atteins de LECS avaient eu au moins une prescription d’un médicament suspect. L’Odds ratio (OR) le plus significatif concernait la terbinafine : il était de 52,9 avec un intervalle de confiance à 95 % allant de 6 à l’infini. Pour les anti-TNF, l’OR était de 8 avec un intervalle de confiance à 95 % entre 1,6 et 37,2. Concernant les anti-épileptiques, l’OR était de 3,4 avec un intervalle de confiance à 95 % entre 1,9 et 5,8. Et pour les inhibiteurs de la pompe à protons l’OR était de 2,9 avec un intervalle de confiance entre 2 et 4. Cette publication présente une certaine originalité car elle s’est focalisée sur la mise en évidence de prises médicamenteuses dans les 6 mois précédant le diagnostic de lupus et ce sont les médicaments déjà suspects qui étaient retrouvés le plus fréquemment prescrits au cours de cette période de 6 mois. En revanche, il n’est pas mis en évidence d’augmentation de fréquence de prescriptions d’autres médicaments régulièrement mis en cause dans l’induction de lupus comme, par exemple, les thiazidiques. Dr Patrice Plantin 24/08/2012 Gronhagen CM et coll. : Subacute cutaneous lupus erythematosis and its association with drugs : a population-based matched case-control study of 234 patients in Sweden. Br J Dermatol 2012 ;167 :296-305

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Concept
commenter cet article

commentaires