Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 18:36

En montrant que les sujets recevant du lithium au long cours pour des troubles dépressifs sont moins souvent atteints de démence sénile, certaines études ont déjà suggéré que les sels de lithium peuvent avoir un rôle protecteur vis-à-vis de la maladie d’Alzheimer (MA), contrairement à leur emploi à court terme qui n’a révélé « aucun bénéfice thérapeutique. »

Conduite à l’université de São Paulo et portant sur 24 patients de plus de 60 ans avec TCML (troubles cognitifs et mnésiques légers : amnestic mild cognitive impairment) et sur 21 sujets-contrôles recevant en double insu du lithium ou un placebo, une étude brésilienne évalue précisément l’intérêt du lithium administré pendant un an chez des patients avec TCML. Chez les sujets sous lithium, les auteurs constatent une « diminution significative » des concentrations des trois bio-marqueurs évocateurs de MA dans le liquide céphalo-rachidien : peptide bêta-amyloïde [1], protéine tau totale [2], et fraction phosphorylée de la protéine tau [2]. Ils observent aussi de meilleurs résultats aux tests psychométriques, notamment pour les performances cognitives et pour les tâches d’attention.

Quel est le mode d’action probable du lithium ? Les auteurs présument qu’il pourrait « entraver les mécanismes qui conduisent à la formation des plaques amyloïdes et des enchevêtrements neurofibrillaires. » En limitant ces processus neurotoxiques, les sels de lithium auraient donc un effet neuroprotecteur contre les atteintes neurologiques conduisant à la MA. Les chercheurs estiment que le lithium agit vraisemblablement en inhibant l’enzyme GSK3B [3], impliquée dans les processus neurodégénératifs (accumulation des plaques amyloïdes et de la protéine tau totale et phosphorylée). Bien que la petite taille de cette étude limite bien sûr sa portée, elle semble néanmoins baliser une nouvelle voie prometteuse et mérite en tout cas d’être reproduite sur une population plus vaste.

[1] http://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%AAta-amylo%C3%AFde
[2] http://fr.wikipedia.org/wiki/Prot%C3%A9ine_Tau
[3] Glycogène-synthase (ou synthétase)-kinase-3-bêta.



Dr Alain Cohen


Forlenza OV et coll. : Disease-modifying properties of long-term lithium treatment for amnestic mild cognitive impairment: randomised controlled trial. Br J Psychiatry 2011-5 ; 198 : 351-356.

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires