Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 06:15
Les adultes en surpoids qui pratiquent une activité physique régulière obtiendraient de meilleurs résultats s'ils se passaient de statines. Des chercheurs de l’Université du Missouri ont montré que la simvastatine, un médicament anti-cholestérol commercialisé sous le nom de Zocor, annihilent les bénéfices d'un entraînement physique chez les personnes obèses. Les statines sont des médicaments prescrits pour lutter contre l’hypercholestérolémie ; elles sont supposées prévenir les maladies cardiovasculaires. La prescription de statines s’accompagne (au moins en théorie) de recommandations visant à modifier le mode de vie des patients : incitation à pratiquer une activité physique, modification des habitudes alimentaires… Utilisées depuis une vingtaine d’années, les statines présentent de nombreux effets secondaires : risques pour les reins, douleurs musculaires, risque de diabète... Risques pour les reins avec les statines à dose élevée Comme les statines présentent des effets indésirables sur les muscles, les auteurs ont voulu savoir si elles gênaient les performances physiques des personnes en surpoids. L’étude a impliqué 37 individus obèses, âgés de 25 à 59 ans, sédentaires et avec des aptitudes physiques faibles. Les participants ont suivi des séances d’exercice pendant 12 semaines. 18 sur 37 prenaient en même temps une dose journalière de 40 mg de simvastatine. Les auteurs ont évalué les performances des patients de deux manières : en analysant leurs aptitudes cardiorespiratoires, et en mesurant l’activité d’une enzyme mitochondriale, la citrate synthétase La mesure de l’activité de la citrate synthétase permet d’estimer le contenu en mitochondries dans les muscles squelettiques. Les mitochondries étant les organites qui produisent l’énergie indispensable aux activités cellulaires. Lors d’un entraînement physique, l’augmentation du contenu mitochondrial des muscles permet d’améliorer les performances. Résultats : les participants qui faisaient de l’exercice sans absorber de statines ont vu leur aptitude cardiorespiratoire augmenter de 10 %. En revanche, l’aptitude cardiorespiratoire de ceux qui prenaient des statines n’a augmenté que de 1,5 %. En parallèle, le groupe sans statines a obtenu une augmentation de 13% du contenu mitochondrial des muscles squelettiques, ce qui correspond à une réponse normale à un entraînement physique. A l’inverse, le contenu mitochondrial des muscles squelettique a diminué de 4,5 % dans le groupe qui prenait des statines ! Par conséquent, alors que l’on conseille aux personnes en surpoids de faire du sport, la prise de statines bloque les bénéfices d’un entraînement physique… Pour l’un des auteurs de cette étude, John Thyfault, les cardiologues devraient donc mieux évaluer le rapport bénéfice-risque des statines avant de les prescrire à leurs patients. Il souligne que les effets à long terme de ces médicaments ne sont pas connus. Cette prudence vis-à-vis des statines rejoint les prises de position du Dr Philippe Even et surtout du Dr Michel de Lorgeril, auteur de Prévenir l'infarctus et l'accident vasculaire cérébral, pour lequel la seule prévention efficace des maladies vasculaires passe par un changement d'hygiène de vie et notamment l'exercice. Lire Lanutrition.fr publie le billet du Dr de Lorgeril refusé par Le Monde Coûteuses pour le système de santé, les statines soulèvent de nombreuses questions, souvent gênantes pour les lobbies pharmaceutiques… Marie-Céline Jacquier - Mardi 21 Mai 2013 Source Catherine R. Mikus, Leryn J. Boyle, Sarah J. Borengasser, Douglas J. Oberlin, Scott P. Naples, Justin Fletcher, Grace M. Meers, Meghan Ruebel, M. Harold Laughlin, Kevin C. Dellsperger, Paul J. Fadel, John P. Thyfault. Simvastatin impairs exercise training adaptations. J Am Coll Cardiol. 2013 Apr 10. pii: S0735-1097(13)01403-4. doi: 10.1016/j.jacc.2013.02.074.

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Concept
commenter cet article

commentaires