Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 20:52

Les omega-3 pendant la grossesse réduisent-ils le risque d’allergie chez l’enfant ?

 

L’action bénéfique observée sur l’évolution de la grossesse et le développement de l’enfant d’une supplémentation par de faibles doses d’ acides gras polyinsaturés à longue chaîne n-3 (inférieurs à 300 mg/jour dans la plupart des préparations commerciales) a conduit à recommander celle-ci chez les femmes enceintes. 

 

Certains ont aussi avancé l’hypothèse qu’une telle supplémentation pouvait avoir des effets favorables sur le risque de manifestations allergiques chez les enfants, notamment pour ceux à haut risque d’atopie. Un régime riche en oméga-3 pourrait en effet moduler la réponse immune par une régulation de la production des immunoglobulines E (IgE).

 

Une équipe australienne a voulu vérifier si les enfants dont les mères étaient ainsi  supplémentées pendant leur grossesse avaient, à l’âge d’1 an, un risque diminué d’eczéma ou d’allergie alimentaire. 

 

Deux groupes de femmes ont été randomisés, les unes (n=368) recevant des capsules d’huile de poisson (900 mg par jour d’acides gras polyinsaturés à longue chaîne n-3) à partir de la 21ème semaine de grossesse et jusqu’à l’accouchement, les autres (n=338) recevant un placebo.

Bien que la dose administrée soit notablement supérieure à celle de la plupart des préparations commerciales, aucune différence significative n’est observée concernant le pourcentage total d’enfants présentant une allergie IgE médiée (9 % du groupe supplémenté vs 13 % du groupe placebo ; risque relatif ajusté [RR] 0,70 ; intervalle de confiance à 95 % [IC] : 0,45 à 1,09, P = 0,12). 

 

Ce résultat mérite toutefois d’être nuancé, puisque le pourcentage d’enfant présentant un eczéma atopique est inférieur dans le groupe supplémenté (7 % vs 12 %, RR 0,61 ; IC : 0,38 à 0,98, P=0,04), ainsi que celui des enfants présentant une allergie à l’œuf, IgE médiée (9 % vs 15 %, RR 0,61 ; IC : 0,41 à 0,91, P=0,02). Aucune différence n’est constatée entre les deux groupes concernant les allergies non médiées par les IgE.

L’incidence des allergies a considérablement augmenté au cours des 30 dernières années dans de nombreux pays industrialisés, beaucoup trop rapidement pour être le résultat de modifications génétiques.

 

La responsabilité en serait plutôt des modifications environnementales, notamment des changements dans la consommation des acides gras, avec une place prépondérante prise par les oméga-6 aux dépens des oméga-3.

 

 

Dr Roseline Péluchon Publié le 09/02/2012

 

Palmer DJ et coll. : Effect of n-3 long chain polyunsaturated fatty acid supplementation in pregnancy on infants’ allergies in first year of life: randomised controlled trial.
BMJ 2012;344:e184 doi: 10.1136/bmj.e184


Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires