Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 11:19

 


La consommation régulière de fibres alimentaires entraîne une diminution de 22% de la mortalité, selon une importante étude américaine portant sur près de 220 000 hommes et 170 000 femmes de 50 à 71 ans, suivis pendant 9 ans », et publiée dans les Archives of International Medicine.


C'est la première fois que des chercheurs apportent aussi nettement la preuve du bénéfice des fibres sur la durée de vie », précisant que « les effets positifs sur la mortalité sont surtout dus aux fibres venant des céréales ». De son côté, le Dr Pierre Azam, nutritionniste et endocrinologue à Paris, indique que « le plus surprenant, c'est l'effet sur la mortalité liée aux infections ».


Anne Jeanblanc rappelle que les fibres « sont notamment à l'origine d'une augmentation de l'excrétion des acides biliaires. Elles ont un effet hypocholestérolémiant, elles ralentissent l'absorption des sucres et elles améliorent la sensibilité à l'insuline ».


« Elles abaissent la pression artérielle et favorisent la perte de poids en créant du volume et en allongeant le temps de satiété. Enfin, elles ont des propriétés anti-inflammatoires qui ont particulièrement intéressé les chercheurs américains ».


Anne Jeanblanc souligne ainsi que « ces derniers ont évalué les apports alimentaires des membres de leur cohorte au moyen d'un questionnaire de 124 points permettant de déterminer la consommation des aliments en volume et en fréquence quotidienne sur les 12 derniers mois. […] La consommation de fibres allait de 13 à 29g par jour chez les hommes et de 11 à 26g par jour chez les femmes. L'analyse des résultats montre que les apports en fibres sont associés à une réduction très significative du risque de la mortalité générale ».


Par rapport aux femmes qui prenaient le moins de fibres, celles qui en mangeaient le plus avaient une diminution de 34% de la mortalité cardiovasculaire, de 46% de la mortalité cardiorespiratoire et de 59% de celle par maladie infectieuse ; pour les hommes, les taux étaient respectivement de 24, 31 et 56% ».


Le Dr Azam remarque que « ces résultats doivent nous inciter à conseiller à tous nos patients de manger plus de 15g de fibres par jour. Mais attention, elles doivent vraiment faire partie d'un régime quotidien. Si on lui apporte un jour beaucoup de fibres et le lendemain très peu, l'organisme risque de ne pas apprécier ».


« Enfin, il faut savoir que les aliments les plus riches en fibres (choux, asperges, épinards...) sont souvent les moins bien supportés par l'intestin, à la différence des pâtes et du riz complet », précise le spécialiste.

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires