Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 16:38

UFC-Que Choisir dénonce la dangerosité des emballages alimentaires, l'association s'inquiétant des dérivés pétroliers des contenants qui migrent dans le contenu. 

 

En effet, vingt produits de consommation courante en France ont été testés : 

chez quatorze d'entre eux les dérivés pétroliers contenus dans les cartons et les encres des emballages ont été retrouvés dans la nourriture, et pour deux d'entre eux "à des niveaux qui dépassent considérablement la dose maximale recommandée". 

 

La dangerosité de ces produits ayant été montrée chez l'animal (dommages hépatiques, cardiaques, lymphatiques) l'association de consommateurs demande aux industriels qu'ils utilisent des encres végétales ou à faible migration, en attendant une nouvelle réglementation. 

 

D'autre part, hier, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) a conclu à des effets délétères de avérés chez l'animal et suspectés chez l'homme de l'exposition au bisphénol A (BPA). 

 

Elle a donc recommandé d'utiliser des produits de substitution et d'éviter en priorité toute exposition des enfants et des femmes enceintes. 

 

Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Ecologie, s'est déclarée favorable à un étiquetage obligatoire des produits contenant du BPA. 

Si pour l'Anses, il s'agit d'un rapport d'étape, le Réseau environnement santé (RES) estime que ces résultats "devraient entrainer une extension de l'interdiction du composé chimique" et que l'Anses doit fixer une nouvelle dose journalière admissible (DJA fixée pour le moment à 0,05 mg/kg de poids corporel) qui, selon "les règles habituelles en évaluation des risques, devrait être deux millions de fois plus faible que l'actuelle DJA".

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed
commenter cet article

commentaires