Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 20:33

Les antibiotiques pouvaient guérir 40% des patients souffrant de douleurs chroniques du dos

 
Les scientifiques saluent percée médicale par laquelle un demi-million souffrant britanniques pourraient éviter une chirurgie majeure et prendre des antibiotiques à la place

Femmes avec maux de dos

 
Les scientifiques du Danemark ont constaté que 20% à 40% des douleurs chroniques de la partie basse du dos a été causée par des infections bactériennes.   

Jusqu'à 40% des patients souffrant de douleurs chroniques du dos pourraient être guéris avec un traitement antibiotique plutôt que par la chirurgie, cette avancée médicale serait digne d'un prix Nobel nous dit un neuro chirurgien..

Chirurgiens du Royaume-Uni et d'ailleurs, ils examinent comment ils traitent leurs patients souffrant de douleurs chroniques du dos et les scientifiques ont découvert que bon nombre des pires cas étaient dus à des infections bactériennes.

La conclusion provoque un choc et signifie que des dizaines de patients atteints de douleurs lombaires implacables ne seront plus face à des opérations majeures, mais peuvent plutôt être guéris avec des cures d'antibiotiques coûtant quelques euros.

Un des chirurgiens de la colonne vertébrale les plus éminents du Royaume-Uni dit que la découverte était la plus grande qui soit, car il en a
été témoin dans sa vie professionnelle, et que son impact sur la médecine est digne d'un prix Nobel.

"C'est immense. Nous parlons probablement de la moitié de toute la chirurgie vertébrale pour ces douleurs dorsales, remplacée par la prise d'antibiotiques», a déclaré Peter Hamlyn, consultant et neurochirurgien à l'hôpital University College de Londres.

Hamlyn a opéré récemment le joueur de rugby Tom Croft, qui a été appelé pour la tournée d'été des Lions britanniques et irlandais le mois dernier après avoir raté la majeure partie de la saison pour une fracture cervicale.

Les spécialistes qui s'occupent de maux de dos ont longtemps reconnu que les infections en sont parfois la cause, mais ces cas ont été pris pour exceptionnelle. Cette réflexion a été bouleversée par des scientifiques de l'Université du Danemark qui ont trouvé que 20% à 40% des douleurs chroniques dorsales basse
s étaient causées par des infections bactériennes.

En Grande-Bretagne aujourd'hui, environ 4 millions de personnes peuvent s'attendre à souffrir de douleurs lombaires chroniques à un moment donné de leur vie. Ce dernier travail suggère que plus de la moitié, soit un million d'entre eux bénéficieraient de cures d'antibiotiques.

"Ce ne sera pas aider seulement des personnes souffrant de douleurs dorsales "normales", mais aussi de ceux qui présentent des douleurs aiguës ou subaiguës - et de ceux qui sont victimes de douleurs lombaires chroniques,"

 

Le Dr Hanne Albert, de l'équipe de recherche Danoise, a déclaré au Guardian que "Ce sont des gens qui vivent une vie sur la limite parce qu'ils sont terriblement handicapés par cette douleur.

 

Nous leur permettons un retour à une forme de normalité qu'ils ne auraient jamais envisagé."

Le Dr Claus Manniche, chercheur principal dans ce groupe, a déclaré que cette découverte est l'aboutissement de 10 années de travail acharné. "Cela a été dur. Il y a eu des hauts et des bas. C'est une ces questions que beaucoup de nos collègues ne comprenaient pas au début. Pour trouver ces bactéries nous nous sommes confrontés vraiment à l'opposition de tout ce qui avait été pensé jusqu'à cette date par  les recherches concernant ces maux de dos," at-il dit.

L'équipe danoise décrit son travail dans deux articles publiés dans l'European Spine Journal. Dans le premier rapport, ils expliquent comment les infections bactériennes se trouvent à l'intérieur des hernies discales et peuvent causer une inflammation douloureuse et de minuscules fractures dans les vertèbres environnantes.

Travaillant en collaboration avec des médecins de Birmingham, l'équipe danoise a examiné les tissus prélevés sur des patients pour rechercher des signes d'infection. Près de la moitié ont été testés positifs, et parmi ceux-ci, plus de 80% des biopsies réalisées étaient infectées par une bactérie appelée Propionibacterium acnes.

Ces microbes sont mieux connus pour provoquer l'acné.

Ils se cachent dans les racines des cheveux et dans les crevasses des espaces interdents, mais peuvent passer dans la circulation sanguine pendant le brossage des dents. Normalement, ils ne causent aucun dommage, mais la situation peut changer quand une personne souffre d'une hernie discale.

 

Pour guérir les dommages, le corps développe de petits vaisseaux sanguins dans le disque. Plutôt que d'aider, ce mécanisme favorise la pululation bactérienne à l'intérieur du disque, où elles se multiplient et provoquent une inflammation et des dommages graves des vertèbres voisines, ce qui apparaît sur une IRM.

Dans le second article, les scientifiques ont prouvé qu'ils pouvaient guérir ces maux de dos chronique avec un cure de 100 jours d'antibiotiques. Dans un essai randomisé, les médicaments réduit la douleur chez 80% des patients qui avaient souffert pendant plus de six mois et présentaient des signes de lésions vertèbrales prouvées par IRM.

Le Dr Albert a souligné que les antibiotiques ne seraient pas indiqués pour tous les maux de dos. La sur-utilisation des médicaments pourrait conduire à plus de bactéries résistantes aux antibiotiques, ce qui est  déjà un problème majeur dans les hôpitaux. Mais elle a également averti que même chez de nombreux patients ayant subi une chirurgie inefficace le traiutement par antibiotiques pourraient atténuer leurs douleurs.

«Nous devons passer au public, et éduquer les cliniciens, de sorte que les bonnes personnes puissent obtenir le bon traitement, et dans un délai de moins de cinq ans pour ne pas avoir à subir une chirurgie inutile," dit-elle.

Le Dr Hamlyn dit que les recherches futures devraient viser d'accroître le nombre de patients qui répondent aux antibiotiques, et d'accélérer le temps qu'il leur faut pour se sentir une amélioration, peut-être en utilisant des médicaments plus ciblés.

Le NHS dépense 480m € pour  la chirurgie rachidienne chaque année, dont la majorité présentent des maux de dos. Une opération mineure peut réparer une hernie discale, ce qui arrive lorsque qu'un disque de tissu mou entre dans l'os de la colonne vertébrale et provoque une protrusion qui appuie sur les nerfs voisins. Les chirurgiens ont simplement coupé la partie saillante du disque. Mais les patients qui souffrent de douleurs toute la journée et toute la nuit peuvent être sujets à des  opérations majeures visant à fusionner des vertèbres endommagées ou avoir des disques artificiels implantés.

"Il se peut que nous puissions économiser 250 millions de livres du budget du NHS en supprimant ces opérations inutiles.

 

Le prix du traitement antibiotique est seulement de quelques euros.

 

Il est spectaculairement différent du prix de la chirurgie. Je crois sincèrement qu'ils méritent un prix Nobel," dit le Dr  Hamlyn. D'autres chirurgiens de la colonne vertébrale ont rencontré le Dr Albert et en sont à revoir les procédures et protocoles qu'ils proposent à leurs patients.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires

caseum mauvaise haleine 26/02/2015 09:59

hello!,I like your writing so much! share we communicate more about your post on AOL? I require an expert on this area to solve my problem. May be that's you! Looking forward to see you.

mauvaise dents 26/02/2015 09:59

Hi there, I found your blog by the use of Google even as looking for a comparable matter, your website got here up, it looks good. I have bookmarked it in my google bookmarks.

Lesauvage 14/12/2014 11:15

ça paraît trop beau pour être vrai !

(peut-on connaître les sources de l'article ?)