Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 18:37

Les escargots marins de la famille des Conidae sont pourvus d'un venin paralysant qui leur sert à capturer des poissons.

 

Les composants de ce venin, appelés conopeptides, intéressent depuis longtemps la recherche pour leurs propriétés pharmacologiques.

 

Un antidouleur intrarachidien, a été déjà développé à partir des conopeptides.

 

Une équipe internationale de chercheurs vient de trouver un autre intérêt thérapeutique au venin de ces redoutables prédateurs des mers.

 

Ils ont constaté qu'un des peptides (Conkunitzin-S1) contenu dans la substance vénéneuse modifie la libération d'insuline dans les cellules du pancréas.

 

Leurs travaux, publiés dans la revue de médecine moléculaire EMBO, ouvre une nouvelle approche pour le traitement du diabète de type 2.

 

« La substance nouvellement découverte, se lie à un canal spécifique du potassium dans les cellules du pancréas et conduit à une libération temporaire accrue d'insuline si le niveau de sucre dans le sang est élevé.

Son effet très spécifique permet d'éviter les risques d'hypoglycémie consécutifs à certains antidiabétiques oraux » explique Science et Avenir.

 

Des tests sur des rats ont confirmé l'absence d'effets indésirables de ce traitement.

 

Les chercheurs se penchent désormais « sur une façon d'administrer ce peptide par voie orale » a indiqué le Pr Heinrich Terlau, de l'université de Kiel en Allemagne.

 

 

Sciences et Avenir, santé, vendredi 11 mai, www.sciencesetavenir.fr/

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires