Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 15:09

Au cours de la sciatique par hernie discale (HD), la racine nerveuse subit une compression mécanique par la hernie mais il existe également des preuves substantielles d’un rôle de l’inflammation locale et notamment du facteur de nécrose tumorale (TNF) α dans sa pathogénie. 

 

En effet, des niveaux accrus de TNF α ont été détectés dans le tissu adipeux épidural autour de la racine nerveuse chez les malades souffrant de sciatique par hernie discale.

Dans une précédente étude randomisée en double aveugle contrôlée, les auteurs ont montré que deux injections sous-cutanées d’adalimumab, anticorps anti-TNF α entièrement humain, amélioraient significativement la clinique et l'évolution des malades atteints de sciatique par hernie discale. 

Après 6 mois de suivi il y avait une réduction de 50 % du taux de discectomie chirurgicale.

Les auteurs décrivent aujourd’hui les résultats de la  prolongation sur 3 ans de cette étude. L’objectif de cette prolongation  était de déterminer si la réduction globale du recours à la chirurgie persistait à long terme.

 

Le traitement comportait 2 injections de 40 mg d’adalimumab ou d’un placebo administrées à 1 semaine d’intervalle en plus des antalgiques usuels chez des malades souffrant de lombosciatique par hernie discale évoluant depuis moins de 12 semaines. 

Le critère principal d’évaluation était la survenue d’une discectomie. Trois ans après la randomisation, les informations sur la chirurgie étaient analysables pour 56/61 patients (92 %)

 

Vingt-trois (41 %) malades subissaient une chirurgie dans les 3 ans, 8 / 29 (28 %) dans le groupe adalimumab et 15/27 (56 %) dans le groupe placebo, p = 0,04.  L’intervention avait alors lieu précocement, en moyenne à 2,3 mois  après l’inclusion (1,3–4,2) .Les injections d’adalimumab réduisaient le recours à la chirurgie de 61 % (HR = 0,39 ; IC 95 % 0,17 à 0,92). En analyse multivariée, le  traitement par anti-TNF était le plus fort facteur de protection (HR = 0,17, p = 0,002) contre la survenue d’une discectomie. Les facteurs prédictifs significatifs de recours à la chirurgie était une bonne corrélation entre symptômes cliniques et résultats de l'IRM (HR = 11,6, p = 0,04), l'intensité des douleurs radiculaires (HR = 1,3, p = 0,06), l'intensité des lombalgies (HR = 1,4, p = 0,03) et la durée du congé de maladie (HR = 1,01 par jour, p = 0,03).

Cette étude sur 3 ans de suivi confirme le bénéfice de l'adalimumab en cure courte chez les patients souffrant d'une sciatique sévère. L'adalimumab administré au début de l'évolution de la maladie a diminué le besoin de la chirurgie de plus de 60 % sur les 3 années suivantes.

 

 

Dr juliette lasoudris laloux Publié le 20/10/2011

 

Genevay S et coll. Adalimumab in acute sciatica reduces the long-term need for surgery: a 3-year follow-up of a randomised double-blind placebo-controlled trial. Ann Rheum Dis Published Online First 13 October 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed
commenter cet article

commentaires