Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 18:45
La prévalence du syndrome métabolique (SMet) augmente rapidement dans le monde devenant un problème majeur de santé publique. Dix à 70 % de la population mondiale serait concernée par le problème si l'on exclut le continent africain. Le régime méditerranéen (RM) a été depuis longtemps associé avec une diminution du risque cardiovasculaire dans la population adulte. L'objectif de cette étude est d'évaluer ses effets sur le syndrome métabolique (SM) et ses composantes. Les auteurs ont réalisé à partir des grandes bases de données une méta- analyse des études épidémiologiques et des études cliniques randomisées et contrôlées publiées sur ce sujet en anglais jusqu'au 30 avril 2010. Cinquante études originales ont été incluses dans l'analyse (35 études cliniques, 2 études prospectives et 13 études croisées) avec 534 906 participants. Les résultats montrent que l'adoption du RM est associée à un risque réduit de SMet (Log HR : -0,69). Le RM a aussi un rôle protecteur significatif sur les composantes du SM tels que le tour de taille (-0,42 cm), le HDLc (+1,17 mg/dl), les triglycérides (-6,14 mg/dl), la pression artérielle systolique (-2,35 mm Hg) et diastolique (-1,58 mm Hg), ainsi que la glycémie (-3,89 mg/dl). Cette étude confirme de façon plus précise des résultats déjà connus et dont l'exploitation peut avoir un impact très positif pour la santé publique. Les auteurs recommandent donc l'application à l'échelle mondiale du RM, qui par sa variété et son coût modéré est relativement facile à adopter et à suivre sur le long terme par tous les groupes de la population même ceux de culture différente. Soyons réalistes, cette recommandation restera en pratique un voeu pieux. Cependant elle a le mérite immense de se baser sur un niveau de preuve proche d'un grade A, fait rarissime dans le deomaine des régimes alimentaires ! 30/09/11 (JIM) Dr Rodi Courie

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed
commenter cet article

commentaires