Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 16:47
D'après une étude, le nouveau coronavirus MERS-CoV est plus mortel, mais moins infectieux que le virus du SRAS, la maladie respiratoire qui s'est propagée essentiellement en Asie il y a une dizaine d'années. Cette étude a été publiée dans la revue The Lancet. Les chercheurs ont analysé les données de 47 patients infectés par le virus MERS hospitalisés en Arabie Saoudite, dont 28 sont décédés, ce qui représente un taux de mortalité de 60 %. Des « similitudes cliniques » ont été mises en évidence entre les infections par les virus MERS et SRAS, notamment l'apparition de fièvre, la toux et la période d'incubation, a déclaré l'auteur de l'étude, Ziad Memish, qui est également le vice-ministre saoudien de la Santé. Le virus MERS provoque une progression plus rapide de l'insuffisance respiratoire. En outre, le virus MERS a surtout touché les patients âgés présentant d'autres pathologies sous-jacentes. Au total, 45 des 47 patients examinés étaient également traités pour diabète, hypertension artérielle, maladies cardiaques et rénales ou d'autres pathologies. En revanche, le virus SRAS a principalement touché des sujets relativement jeunes et en bonne santé. D'après Ziad Memish, le taux de mortalité élevé associé au MERS-CoV (Middle East Respiratory Syndrome Coronavirus, coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient) était dû au fait que seuls les cas les plus graves étaient examinés. De nombreux patients ayant des atteintes plus légères ou des symptômes peu typiques n'ont pas été enregistrés. L'étude a également révélé que le risque d'infection par le virus MERS était nettement inférieur à celui observé pour le virus du SRAS.

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Concept
commenter cet article

commentaires