Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 09:10
Traitement par l'acide folinique (vitamine B9) dans la schizophrénie avec des auto-anticorps associés aux récepteurs des folates. Auteurs Ramaekers VT1, Thöny B2, Sequeira JM3, Ansseau M4, Philippe P5, Boemer F6, Bours V6, Quadros EV3. Journal Mol Genet Metab. 2014 octobre 12. pii: S1096-7192 (14) 00311-4. doi: 10.1016 / j.ymgme.2014.10.002. Résumé CONTEXTE: Les Auto-anticorps contre l'alpha récepteur de l'acide folique (FRα) du plexus choroïde bloquent la N (5) -methyltetrahydrofolate (MTHF) et son transfert vers le cerveau et ont été identifiés dans la schizophrénie catatonique. Les Hallucinations acoustiques ont disparu après le traitement par l'acide folinique. Le transport de folate au SNC empêche l'accumulation d'homocystéine et délivre des unités de carbone pour des réactions de méthyl-transfert et la synthèse des purines. La guanosine dérivée de la tétrahydrobioptérine agit comme co-facteur commun pour les enzymes produisant la dopamine, la sérotonine et l'oxyde nitrique. Méthodes: Notre étude porte sur des patients sélectionnés et souffrant de schizophrénie qui ne répond pas au traitement conventionnel. Le sérum de ces patients avec un taux élevé d'homocystéine dans le plasma, avec folate et vitamine B12 normaux, ont été testés pour ces auto-anticorps FR de type bloqueurs sur des échantillons en séries hebdomadaire. Le Liquide céphalo-rachidien a été analysé pour MTHF et les métabolites de ptérines, la dopamine et la sérotonine. La réponse clinique au traitement par l'acide folinique a été évaluée. RÉSULTATS: Quinze des 18 patients (83,3%) avaient FR sérum positif pour les auto-anticorps comparativement à seulement 1 à 30 contrôles (3,3%) (χ (2) = 21,6; p <0,0001). Les titres d'anticorps FRα chez les patients ont fluctué au fil du temps variant entre titres négatifs et élevés, avec la modulation du flux des folate vers le SNC, ce qui explique les valeurs de folates bas dans le LCR pour 6 patients et des valeurs normales chez 7 patients. La moyenne ± SD pour CSF MTHF a été diminuée par rapport aux contrôles établis précédemment (t-test: 3,90; p = 0,0002). Une corrélation linéaire positive existait entre CSF MTHF et les niveaux de bioptérine. Le CSF de la dopamine et de la sérotonine sont faibles ou dans la plage normale inférieure. L'administration de l'acide folinique (0.3-1mg / kg / jour) pour sept patients participant à l'étude pendant au moins six mois a donné lieu à une amélioration clinique. CONCLUSION: L'Évaluation des FR auto-anticorps dans le sérum est recommandé pour les patients atteints de schizophrènes. Les symptômes cliniques négatifs ou positifs sont hupothetiquement influencés par le niveau et l'évolution des titres d'anticorps FRα qui déterminent le flux des folates vers le cerveau, à la hausse ou à la régulation des intermédiaires cérébraux des folates liés aux processus métaboliques qui affectent les niveaux d'homocystéine, de la synthèse de la tétrahydrobioptérine et des neurotransmetteurs . L'Intervention de l'acide folinique semble stabiliser le processus de la maladie. Folinic acid treatment for schizophrenia associated with folate receptor autoantibodies. Authors Ramaekers VT1, Thöny B2, Sequeira JM3, Ansseau M4, Philippe P5, Boemer F6, Bours V6, Quadros EV3. Author information Journal Mol Genet Metab. 2014 Oct 12. pii: S1096-7192(14)00311-4. doi: 10.1016/j.ymgme.2014.10.002. [Epub ahead of print] Affiliation Abstract BACKGROUND: Auto-antibodies against folate receptor alpha (FRα) at the choroid plexus that block N(5)-methyltetrahydrofolate (MTHF) transfer to the brain were identified in catatonic schizophrenia. Acoustic hallucinations disappeared following folinic acid treatment. Folate transport to the CNS prevents homocysteine accumulation and delivers one-carbon units for methyl-transfer reactions and synthesis of purines. The guanosine derivative tetrahydrobiopterin acts as common co-factor for the enzymes producing dopamine, serotonin and nitric oxide. METHODS: Our study selected patients with schizophrenia unresponsive to conventional treatment. Serum from these patients with normal plasma homocysteine, folate and vitamin B12 was tested for FR autoantibodies of the blocking type on serial samples each week. Spinal fluid was analyzed for MTHF and the metabolites of pterins, dopamine and serotonin. The clinical response to folinic acid treatment was evaluated. RESULTS: Fifteen of 18 patients (83.3%) had positive serum FR auto-antibodies compared to only 1 in 30 controls (3.3%) (χ(2)=21.6; p<0.0001). FRα antibody titers in patients fluctuated over time varying between negative and high titers, modulating folate flux to the CNS, which explained low CSF folate values in 6 and normal values in 7 patients. The mean±SD for CSF MTHF was diminished compared to previously established controls (t-test: 3.90; p=0.0002). A positive linear correlation existed between CSF MTHF and biopterin levels. CSF dopamine and serotonin metabolites were low or in the lower normal range. Administration of folinic acid (0.3-1mg/kg/day) to 7 participating patients during at least six months resulted in clinical improvement. CONCLUSION: Assessment of FR auto-antibodies in serum is recommended for schizophrenic patients. Clinical negative or positive symptoms are speculated to be influenced by the level and evolution of FRα antibody titers which determine folate flux to the brain with up- or down-regulation of brain folate intermediates linked to metabolic processes affecting homocysteine levels, synthesis of tetrahydrobiopterin and neurotransmitters. Folinic acid intervention appears to stabilize the disease process.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires