Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 23:31
La vitamine B12 et la fonction cognitive: une analyse fondée sur des preuves. Auteurs Ontario Health Quality. Journal Ont Santé Technol Évaluer Ser. 1 novembre 2013; 13 (23): 1-45. eCollection 2013. Résumé CONTEXTE: Plus de 2,9 millions de tests évaluant la vitamine B12 sérique ont été réalisées en 2010 en Ontario, pour un coût de 40 millions $. La carence en vitamine B12 a été associée aux troubles neurocognitif. OBJECTIF: Déterminer l'utilité clinique de ces tests de B12 chez des patients avec suspicion de démence ou de déclin cognitif. MÉTHODES: Trois questions ont été abordées: Y at-il un lien entre la carence en vitamine B12 et l'apparition de la démence ou de déclin cognitif? Est-ce que le traitement par supplémentation en vitamine B12 permet d'améliorer la fonction cognitive chez les patients atteints de démence ou de déclin cognitif et de carence en vitamine B12? Quelle est l'efficacité des voies orale ou parentérale pour cette supplémentation en vitamine B12 chez ceux ayant confirmé par le réduit une carence en vitamine B12? Une recherche documentaire a été réalisée en utilisant Medline, Embase, EBSCO Index cumulatif à Nursing & Allied Health Literature (CINAHL), la Cochrane Library, et le Centre d'examens et base de données de diffusion, de Janvier 2002 à Août de 2012. RÉSULTATS: Dix-huit études (7 revues systématiques et 11 études d'observation) ont été identifiés pour répondre à la question de l'association entre B12 et l'apparition de la démence. Quatre examens systématiques ont été identifiés pour répondre à la question du traitement par B12 sur les fonctions cognitives. Enfin, trois essais contrôlés randomisés ont été identifiés par rapport B12 orale ou intramusculaire. CONCLUSIONS: Sur la base des preuves très faibles, il ne semble pas exister d'association entre des niveaux plasmatiques d'homocystéine élevés (un sous-produit de vitamines B) et l'apparition de la démence. Ceci est basé sur des données de qualité modérée, mais avec trop peu de durée dans le suivi, et le traitement par B12 ne change pas sensiblement la fonction cognitive. Sur la base de preuves faibles à modérées le traitement par la vitamine B12 et l'acide folique chez les patients atteints de déficience cognitive légère semble ralentir le rythme de l'atrophie cérébrale. Basé sur des données de qualité modérées, la vitamine B12 par voie orale est aussi efficace que la vitamine B12 parentérale chez les patients présentant un déficit confirmé en B12. Résumé: Les faibles niveaux de vitamine B12 ont été associés à des troubles neurocognitifs. Cette analyse factuelle permet d'évaluer l'utilité des tests de vitamine B12 sérique en ce qui concerne le fonctionnement du cerveau. Cet examen a révélé des niveaux de preuve de qualité très faible qui suggèrent un lien entre les niveaux d'homocystéine plasmatiques élevés (un sous-produit du métabolisme de la vitamine B dans le corps) et l'apparition de la démence. Des Données de qualité modérée indiquent qu'un traitement avec la vitamine B12 n'améliore pas la fonction cérébrale. Des Données de qualité modérée indiquent également que le traitement utilisant la vitamine par voie orale en vitamine B12 et est aussi efficace que des injections de vitamine B12. PMID 24379897 [PubMed - classé pour MEDLINE] PMCID PMC3874776

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires