Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 18:09

La consommation de viande rouge a été associée à une augmentation de diverses maladies telles que le diabète, les maladies coronariennes, les AVC et certains types de cancer en particulier du côlon.


Toutefois sa relation avec la mortalité n’a pas été précisée et c’est justement l’objectif de cette étude prospective.

Les auteurs ont observé 37 698 hommes de l’étude « Health Professionals Follow-up Study » (1986-2008 soit 22 ans) et 83 644 femmes de l’étude « Nurses' Health Study » (1980-2008 ; 28 ans). Les participants n’avaient pas d’antécédents de maladies cardiovasculaires (MCV) ou de cancer à l’entrée de l’étude. Le régime alimentaire ainsi que l’apport en viande rouge et en charcuterie ont été évalués au départ par un questionnaire validé et ensuite réévalués tous les 4 ans.


I la a été constaté, au cours de l’étude, 23 926 décès (dont 5 910 de MCV et 9 464 de cancers). Le risque de décès a été estimé pour chaque augmentation d’une portion supplémentaire de viande rouge par jour.


Après ajustement aux principaux facteurs de risque connus, le risque de mortalité par portion supplémentaire est majoré de 13 % pour la viande rouge  et de 20 % pour la charcuterie.


De plus, la substitution d’une portion par jour de viande rouge par un autre aliment (incluant poisson, poulet, oléagineux, légumes, laitage faible en matière grasse ou céréales) est associée avec une diminution de 7 % à 19 % du risque de mortalité. Enfin, 9,3 % de la mortalité chez les hommes et 7,6 % chez les femmes auraient pu être évitées sur la période de suivi si tous les participants avaient consommé 0,5 portion par jour (environ 42 g/j) de viande rouge.


En conclusion la consommation de viande rouge semble associée à une augmentation du risque de mortalité toutes causes confondues. La substitution par une autre source de protéines de bonne qualité diminuerait ce risque.


Les causes de cet effet délétère ne sont pas bien élucidées, ils seraient toutefois partiellement liés aux graisses saturées, au cholestérol alimentaire et au fer héminique contenus dans ces aliments.


En pratique, il faut éviter les charcuteries et limiter la consommation de viande rouge ( maigre) à 3 portions par semaine. C’est bon pour la santé et aussi pour l’écologie planétaire (Le bétail contribue au réchauffement de la planète plus que tous les moyens de transport réunis !).

 

 

Dr Rodi Courie Publié le 22/03/2012

 

Pan A et coll. : Red Meat Consumption and Mortality: Results From 2 Prospective Cohort Studies. Arch Intern Med. 2012 Mar 12. [Epub ahead of print]

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires