Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 09:58

Une nouvelle étude publiée cette semaine dans Nature met en évidence un lien entre la capacité de la flore intestinale à métaboliser la lécithine, et la sensibilité aux maladies cardiaques.


Rapportée par Science et Avenir, la nouvelle étude révèle une potentielle influence de la lécithine sur la sensibilité aux maladies cardiovasculaires.

La lécithine, naturellement produite par le foie est métabolisée par la flore intestinale autrement appelée microbiote.


Elle se retrouve couramment dans de nombreux aliments comme la viande, l'œuf ou encore les suppléments alimentaires.


Selon les chercheurs de la clinique Cleveland, de grandes concentrations de trois métabolites de la lécithine, à savoir la bétaïne, la triméthylamine N-oxyde et la choline, entraînerait un risque plus important de maladies cardiovasculaires chez l'Homme.

Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs ont mis au point plusieurs expériences.

Le principal auteur de l'étude, Stanley Hazen explique : "Quand deux personnes ont un même régime alimentaire, mais qu’une seule développe une maladie cardiaque, nous estimons actuellement que cette maladie cardiaque apparaît en raison de leurs différences génétiques, mais nos recherches montrent que ce n’est seulement qu'une partie de l'équation. En fait, les différences de métabolisme du microbiote d'une personne à l'autre semblent avoir un effet important dans la génèse d’une maladie cardiaque."


Plus inquiétant encore, l'étude a mis en avant le rôle de la choline, qui une fois métabolisée par les bactéries du tube digestif, aurait un rôle important dans la formation de la plaque d'athérome, qui peut alors entraîner des accidents cardiaques.

Or, M. Hazen explique : "Nous avons vu une énorme augmentation de l'addition de choline dans les multivitamines - même dans celles qui sont commercialisées à nos enfants".

Pour l'heure, cette recherche fait l'objet d'une véritable sensibilisation qui devrait pousser les autorités sanitaires à développer des contrôles du taux de lécithine dans les aliments afin de s'assurer que ces taux ne présentent aucun risque pour la santé des consommateurs.

 

 

Nature. 2011 Apr 7;472(7341):57-63.

Gut flora metabolism of phosphatidylcholine promotes cardiovascular disease.

Wang ZKlipfell EBennett BJKoeth RLevison BSDugar BFeldstein AEBritt EBFu XChung YMWu YSchauer PSmith JDAllayee HTang WHDiDonato JALusis AJHazen SL.

Department of Cell Biology, Cleveland Clinic, Cleveland, Ohio 44195, USA.

Comment in:

 

Metabolomics studies hold promise for the discovery of pathways linked to disease processes.

Cardiovascular disease (CVD) represents the leading cause of death and morbidity worldwide. Here we used a metabolomics approach to generate unbiased small-molecule metabolic profiles in plasma that predict risk for CVD.

Three metabolites of the dietary lipid phosphatidylcholine--choline, trimethylamine N-oxide (TMAO) and betaine--were identified and then shown to predict risk for CVD in an independent large clinical cohort. Dietary supplementation of mice with choline, TMAO or betaine promoted upregulation of multiple macrophage scavenger receptors linked to atherosclerosis, and supplementation with choline or TMAO promoted atherosclerosis.

Studies using germ-free mice confirmed a critical role for dietary choline and gut flora in TMAO production, augmented macrophage cholesterol accumulation and foam cell formation.

Suppression of intestinal microflora in atherosclerosis-prone mice inhibited dietary-choline-enhanced atherosclerosis.

Genetic variations controlling expression of flavin monooxygenases, an enzymatic source of TMAO, segregated with atherosclerosis in hyperlipidaemic mice.

Discovery of a relationship between gut-flora-dependent metabolism of dietary phosphatidylcholine and CVD pathogenesis provides opportunities for the development of new diagnostic tests and therapeutic approaches for atherosclerotic heart disease.

PMID: 21475195 [PubMed - in process]


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires