Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 17:52
La doxycycline à l’essai dans la gonarthrose
Publié le 04/06/2011


La recherche d’un médicament modificateur de la maladie (disease-modifying osteoarthritis drug DMOAD) pour l'arthrose, ciblant à la fois les symptômes et les lésions structurales s’est particulièrement intensifiée ces dernières années sans, jusqu'à présent, trouver une molécule réellement efficace. Mais qu’en est-il de la doxycycline (DOX) ?
En plus d'être un agent antimicrobien, cette dernière est un inhibiteur des métalloprotéinases et de la collagénase qui clive le collagène de type IX présent dans le cartilage. Dans un essai clinique chez l’homme, il a été montré que la DOX retardait la progression radiographique du genou arthrosique. L'intention initiale de cette étude était d'évaluer l'efficacité structurale de la DOX et aucun effet sur la douleur n’a été trouvé, probablement en raison des faibles scores de douleur présentés par les malades à l’entrée dans l’étude.
Gijs F Snijders et coll. ont donc entrepris une étude randomisée, contrôlée sur 24 semaines afin d’explorer les effets de la doxycycline sur la réduction des symptômes douloureux de l'arthrose du genou.
Deux cent trente-deux malades souffrant de gonarthrose clinique et radiologique ont été randomisés pour recevoir soit 100 mg de monohydrate de doxycycline par voie orale soit un placebo deux fois par jour pendant 24 semaines. Le critère principal était l’obtention d’une réponse clinique à la semaine 24 (critères OMERACT-OARSI). Les malades qui ont stoppé l’étude prématurément en raison d'événements indésirables ou ont été perdus de vue ont été classés comme non-répondeurs. Les critères secondaires comprenant la douleur, la raideur, la fonction, l’évaluation globale du malade, la qualité de vie, l’utilisation de médicaments liés à l'arthrose et les effets secondaires ont été évalués par les échelles WOMAC, VAS-PGA (visual analogue scale–patient global assessment), PCS (physical component summary) , MCS (mental component summary) et SF-36.
À 24 semaines, 31 % des malades ont atteint le critère primaire dans les deux groupes de traitement. Aucune différence n'a été trouvée sur les critères d'évaluation secondaires entre les groupes, en dehors d'événements indésirables plus fréquents dans le groupe doxycycline (photosensibilité).
Bien qu’il ait été suggéré récemment un effet structuro modulateur de la DOX dans la gonarthrose, elle n'est pas efficace dans la réduction des symptômes douloureux et est de plus associée à un risque accru d'événements indésirables, ce qui en limite l’utilisation.


Dr Juliette Lasoudris Laloux

Snijders GF et coll. : The effects of doxycycline on reducing symptoms in knee osteoarthritis: results from a triple-blinded randomised controlled trial. Ann Rheum Dis., 2011; publication avancée en ligne, le 8 mai.

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed
commenter cet article

commentaires