Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 20:37
En médiatisant sa double mastectomie préventive, Angelina Jolie semblait briser un tabou. De nombreuses femmes ont alors témoigné qui, comme l’actrice américaine, avaient fait ce choix pour échapper au risque de cancer du sein. L’option n’est pourtant pas nouvelle, la double mastectomie chez les femmes à haut risque de cancer du sein se pratique depuis plusieurs dizaines d’années aux Etats-Unis et les recommandations professionnelles de nombreux pays la proposent désormais comme option préventive chez les femmes à très haut risque de cancer du sein. L’Inca (Institut National du cancer) disait en 2009 : « Malgré son caractère mutilant, la mastectomie bilatérale prophylactique est la mesure la plus efficace de prévention du risque de cancer du sein chez une femme porteuse d’une mutation BRCA1/2. Elle fait partie des options de prise en charge devant être discutées. » Différents travaux ont en effet permis d’estimer que la double mastectomie prophylactique réduit de 90 % le risque de cancer du sein chez une femme porteuse d’une mutation BRCA. Il est un autre type de femmes qui peuvent décider d’une mastectomie bilatérale, ce sont celles qui ont un cancer du sein unilatéral et qui souhaitent éviter le risque d’une localisation dans l’autre sein. L’intervention peut être bilatérale en un seul temps ou l’ablation du sein controlatéral peut se faire à distance de celle du sein atteint. Cette option est beaucoup plus controversée que la première, n’ayant pas prouvé solidement son intérêt en termes d’allongement de la durée de vie. C’est pourtant un choix que font des patientes de plus en plus nombreuses aux USA : de 1 à 2 % des femmes subissant une chirurgie pour cancer du sein il y a 20 ans à environ 5 % actuellement. Résultat de différences culturelles et d’offres de soins, les tendances constatées aux Etats-Unis ne sont pas toujours celles que l’on peut voir en Europe. C’est ce que nous révèle une intéressante enquête menée par une équipe du Royaume Uni et retraçant l’évolution du nombre des mastectomies préventives entre 2002 et 2011 en Angleterre. Le nombre de femmes en bonne santé qui ont choisi la double mastectomie prophylactique y est passé de 71 en 2002 à 255 en 2011, soit une augmentation annuelle de l’incidence de 0,4 à 1,3/ 100 000 femmes âgées de 25 à 69 ans, estimée à 16 %, en légère régression toutefois ces dernières années. Quant à l’autre cas de figure, de femmes atteintes d’un cancer du sein unilatéral et décidant d’une mastectomie bilatérale, leur nombre est passé de 521 à 931 entre 2002 et 2009, représentant une augmentation de 2 % à 3,1 % de toutes les femmes subissant une première intervention pour cancer du sein, avec une augmentation annuelle de l’incidence de 7 %, relativement stable pendant toute la période analysée. Dans les deux groupes, le taux de reconstruction immédiate a doublé pendant la même période et atteint 90 % pour les femmes décidant d’une double mastectomie prophylactique. Les auteurs précisent que les recommandations du NICE (National Institute for Health and Clinical Excellence) préconisent une approche pluridisciplinaire pour aider la femme à prendre sa décision, incluant un conseil psychologique et des informations précises sur la réduction attendue des risques et sur les options de reconstruction. Dr Roseline Péluchon 07/08/2013 Neuburger J et coll. : Trends in the use of bilateral mastectomy in England from 2002 to 2011: retrospective analysis of hospital episode statistics. BMJ Open 2013;3:e003179 doi:10.1136/bmjopen-2013-003179. Publié le 1er août 2013.

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Concept
commenter cet article

commentaires