Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 11:33
La 25(OH)D reflète les stocks de vitamine D,

La 1,25 (OH)2D bien que forme active ne doit pas être  mesurée pour évaluer les stocks
En cas d’insuffisance en vit D, la 1,25 (OH)2D  peut être normale voire élevée,   car le déficit en vit D stimule la sécrétion de  PTH et donc de la 1 a hydroxylase  rénale

Il est maintenant établi et reconnu que le statut vitaminique D doit être évalué par la mesure de la 25(OH)D et non par celle de la 1,25(OH)2D
  
La vitamine D amplifie lautophagie.

Ce processus est déclenché en général lorsquune cellule est soumise à un stress.                                                                                     
Il se forme une vacuole dans laquelle une partie du cytoplasme est enfermée.           
Ensuite, cette vésicule, appelée autophagosome, fusionne avec les lysosomes qui digèrent alors le contenu de la vacuole
Lautophagie explique certains effets bénéfiques de la vitamine D.

Par exemple, les mitochondries défectueuses, sources de radicaux libres et donc dinflammation, sont éliminées par autophagie.
Lautophagie intervient également dans la lyse des bactéries intracellulaires.   

 Elle atténue aussi linflammation par ingestion des inflammasomes, ces complexes protéiques qui interviennent dans la sécrétion de cytokines inflammatoires comme lIL-1.

Les effets bénéfiques de la vitamine D dans la prévention de certaines maladies immunitaires passeraient par linduction de lymphocytes T régulateurs

Lors de lactivation des macrophages par un récepteur de type Toll, le facteur de transcription NF-kB induit la production de lenzyme qui transforme le calcidiol en calcitriol et du récepteur du calcitriol, le VDR.

Mais, il induit aussi la production de cytokines inflammatoires comme lIL-23, impliquée dans la différenciation des lymphocytes Th17, ou, selon la nature du germe, lIL-12, inductrice des Th1.

Ceux-ci produisent lIFN-g, qui lui-même, par un processus de rétroaction positive, amplifie lactivité de NF-kB et donc la production de la 1-hydroxylase et du VDR. Le macrophage, riche en1-hydroxylase, forme encore davantage de calcitriol, dont une partie est exportée

Il agit alors sur les lymphocytes et atténue leur prolifération. Or, cet effet sexerce plus sur les lymphocytes inflammatoires, Th1 et Th17, que sur les Th2 et sur les Treg, qui deviennent alors prédominants.          
                                                                                                                              
Les Treg atténuent linflammation des maladies immunitaires et les Th2, par contre, favorisent la production danticorps IgE et dès lors les réactions allergiques. Quant au VDR, comme facteur de transcription, il permet lexpression des protéines nécessaires à lautophagie ainsi que des peptides microbicides, comme la cathélicidine et les défensines.
Par le Dr Gérard Guillaume

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires