Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 16:09
L’infection à Helicobacter pylori est associée à une plus grande sévérité motrice chez les patients parkinsoniens Helicobacter pylori infection is associated with worse severity of Parkinson's disease. Tan AH, Mahadeva S, Marras C et al. Parkinsonism Relat Disord. 2014 Dec 18. pii: S1353-8020(14)00483-0. Une équipe malaisienne et canadienne a montré au sein d’une cohorte de patients parkinsoniens que l’infection à Helicobacter pylori est associée à une plus grande sévérité motrice, à l’aide d’une évaluation en aveugle. Certaines études ont suggéré que l’infection bactérienne chronique par Helicobacter pylori (HP) pourrait d’une part aggraver le processus neurodégénératif dans la maladie de Parkinson (MP) et que d’autre part son traitement pourrait modifier le cours évolutif de la MP. Les auteurs ont ici cherché à étudier, dans une cohorte prospective, l'impact de l'infection à HP dans la MP sur la sévérité motrice, les symptômes gastro-intestinaux, et la qualité de la vie. Cent-deux patients parkinsoniens consécutifs ont ainsi tous subi un test respiratoire à l'urée (visant à rechercher les patients porteurs d’HP) et des évaluations cliniques en aveugle des résultats au test respiratoire : évaluation motrice via l’UPDRS III (en ON), des mesures objectives et quantitatives de la bradykinésie (marche chronométrée), un questionnaire de dyspepsie et une échelle de qualité de vie (PDQ-39). Près d’un tiers des patients parkinsoniens étaient identifiés avec une infection à HP (Hp+). Comparativement aux patients HP négatifs, les patients HP+ étaient significativement plus âgés (68,4 vs 63,8 ans) et présentaient des scores de motricité UPDRS III plus sévères (34,0 ± 13,0 vs 27,3 ± 10,0, p = 0,04) de même que des scores de bradykinésie (évaluée sur la marche) plus sévères. En analyse multivariée, l’infection à HP a démontré des effets significatifs sur les scores d’UPDRS partie III et de la marche chronométrée. L'association entre le statut HP et ces résultats moteurs variait avec l'âge. Concernant les symptômes gastro-intestinaux et la qualité de vie, les résultats ne différaient pas entre les deux groupes. Ainsi, cette étude transversale montre une association entre l’infection à HP et une plus grande sévérité de l’état moteur pour les patients parkinsoniens. Ces résultats suggèrent l’importance d’un dépistage de cette infection qui, si elle était éradiquée, pourrait aider les patients parkinsoniens en améliorant leur mobilité. Cependant, ni le lien causal entre l’infection à HP et la sévérité motrice n’est établi, ni les mécanismes physiopathologiques expliquant ces résultats (difficultés d’absorption des médications anti-parkinsoniennes, rôle potentiel d’une infection chronique sur un processus neurodégénératif…). Date de publication : 22-01-2015 Par Mr Olivier Colin (CHU Poitiers)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires