Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 12:43
« l'Igas dénonce des artifices comptables, accusant [l’Institut Pasteur] de manquer à son obligation de transparence sur l'utilisation des fonds collectés ». « Abus de confiance au préjudice des donateurs, recours à des artifices comptables, concentration excessive du pouvoir : l'Inspection générale des affaires sociales épingle, dans un rapport sévère, la gestion de l'Institut Pasteur ». l’Igas « met en cause la plus emblématique des fondations pour la recherche, qui, créée en 1887, recueille 50 millions d'euros par an et dispose d'un patrimoine estimé à près d'un milliard. Alice Dautry, sa directrice générale, se dit «choquée» par ces conclusions ». « les rapporteurs Béatrice Buguet et André Bernay reprochent à l'Institut de mettre en péril le lien de confiance qui l'unit à ses nombreux donateurs, en manquant à son obligation de transparence sur l'utilisation des fonds collectés ». L’organisme remarque qu’« une partie importante des dons et legs est affectée aux fonds propres et en nourrit la croissance, au lieu d'être affectée immédiatement aux équipes de recherche comme la communication de la fondation l'affirme aux donateurs ». Le quotidien ajoute qu’« alors que les dons représentent 14% des recettes en 2011, l'Institut Pasteur laisse croire aux donateurs qu'ils contribuent au tiers du budget, «ce qui concourt, à tort, à souligner l'immédiate urgence de leurs apports». selon l'Igas, « le déficit structurel affiché par l'Institut est le fruit d'une «présentation artificielle» de ses résultats comptables, qui consiste à amputer son bilan annuel d'une partie des recettes. La fondation met ce déficit en avant «dans sa communication à l'égard du ministère de la Recherche», dont la subvention a augmenté de 17% entre 2008 et 2011. Les rapporteurs estiment aussi que l'utilisation de cet argent est «entachée de graves irrégularités». En parallèle, le patrimoine de la fondation croît régulièrement ». « La réforme des statuts intervenue en 2008, qui a notamment entraîné une réorientation des missions de l'Institut, fait également l'objet de critiques. Ainsi, contrairement à ce qui se passe dans d'autres fondations reconnues d'utilité publique, la directrice générale de Pasteur détient «un pouvoir très important», gagné au détriment du conseil d'administration ». Dans un entretien, Alice Dautry déclare être « très en colère et profondément blessée… Nous contestons formellement les conclusions de ce rapport qui est erroné et malveillant. […] Je tiens à rassurer les donateurs: tout l'argent que l'Institut collecte va à la recherche. Les dons y sont affectés immédiatement ». « Il est vrai que certains legs, ceux qui sont supérieurs à 300.000 €, sont placés, ce qui permet d'assurer le financement des projets de recherche à long terme. Mais nous le disons en toute transparence dans nos brochures et notre service des legs, qui est certifié, l'explique aux testateurs. […] Après 9 mois d'enquête, l'Igas n'a trouvé aucune utilisation frauduleuse des fonds collectés par l'Institut Pasteur et la probité de ses personnels n'est pas en cause », poursuit la directrice générale. Revue de presse rédigée par Laurent Frichet

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed
commenter cet article

commentaires