Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 18:17
L’infection à herpès virus simplex (HSV), est observée dans tous les pays avec une incidence variable de 1,6 à 60/105/naissances. Souvent redoutable, elle résulte dans 85 % des cas de la contamination lors de l’accouchement. Très rarement, l’infection est intra-utérine et environ 10 % sont acquises après la naissance. Classiquement, l’HSV-2 est responsable de la majorité des cas. Trois présentations cliniques sont possibles : formes localisés, peau, œil et/ou bouche (POB) de bon pronostic mais qui risquent de s’étendre en l’absence de traitement, formes encéphaliques et formes disséminées. Le traitement par l’acyclovir IV a réduit le taux de mortalité. Des infectiologues ont revu les cas d’infections à HSV observés avant 30 jours de vie, dans les 5 hôpitaux du centre d’Israël entre 2001 et 2007. En tout, 22 cas ont été identifiés soit une incidence de 8,4/105/naissances vivantes. Les mères avaient un âge médian de 27 ans (18 à 34 ans). Aucune n’avait de lésions d’herpès connues au moment de l’accouchement ni dans les antécédents. L’accouchement s’est fait par voie basse spontanément pour 12 enfants, par ventouse pour 8 et par césarienne pour 2. Dans 2 cas, il a été noté une rupture prématurée des membranes, dans 4 une fièvre maternelle et une seule prématurité. La plupart des nouveau-nés (17/22) avaient une forme localisée POB, 3 une atteinte encéphalique et 2 une forme disséminée. Sur les 22 cas, 5 avaient des vésicules isolées du scalp, apparues à J1, à la suite d’une extraction par ventouse. Aucune électrode n’a été posée sur le scalp. Tous les patients, sauf un atteint d’une forme disséminée, avaient des lésions périphériques. L’infection par HSV a été confirmée par la culture dans 21 cas sur 22, et par PCR pour le dernier : 13 fois, il s’agissait d’un HSV-1, 4 fois d’un HSV-2 et 5 fois, le type était inconnu. Les signes infectieux étaient apparus en médiane à 5,5 jours (1 à 19), durant la 1ère semaine pour 14 (63,6 %) dont 10, les avaient eu au cours des 2 premiers jours. Les 7 enfants dont les premiers signes s’étaient manifestés entre le 14ème et le 19ème jour avaient subi une circoncision rituelle ; les lésions étaient apparues localement et l’HSV-1 avait été isolé ; 5 avaient une forme localisée et 2 une encéphalique. Tous les enfants ont été traités par l’acyclovir IV mais seulement 8 avec une durée et/ou une posologie suffisantes. L’évolution est connue pour 20 enfants : l’un est décédé d’une forme disséminée, un autre a eu une encéphalopathie convulsivante et un 3ème a des séquelles motrices et un retard du langage ; 15 ont évolué favorablement ; 6 enfants ont eu des récurrences cutanées. Ainsi qu’il a été rapporté dans des publications récentes, l’implication d’HSV-1 dans les infections herpétiques néonatales devient de plus en plus fréquente, voire prédominante, les mères n’ayant pas dans la majorité des cas d’antécédents d’herpès génital. Pr Jean-Jacques Baudon Koren A et coll. : Neonatal herpes simplex virus infections in Israel. Pediatr Infect Dis J., 2013; 32: 120-23

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed
commenter cet article

commentaires