Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 10:00
L'histamine et l'intolérance à l'histamine Résumé L'intolérance à l'histamine relève d'un déséquilibre lié à l'histamine accumulée et la faible capacité à la dégradation de l'histamine. L'histamine est une amine biogène qui est produite à des niveaux divers par de nombreux aliments. Chez les sujets sains, l'histamine alimentaire peut être détoxifiée rapidement par l'amine oxydase, alors que les personnes ayant une activité amine oxydase basse seront soumis à un risque de toxicité de l'histamine. La Diamine oxydase (DAO) est la principale enzyme du métabolisme de l'histamine ingérée. Il a été proposé que DAO, lorsqu'elle fonctionne comme une protéine de sécrétion, puisse être responsable du balayage de l'histamine extracellulaire après la libération de médiateurs. A l'inverse, l'histamine N-méthyltransférase, autre enzyme inactivant l'histamine de façon importante, est une protéine cytosolique qui peut convertir l'histamine seulement dans l'espace intracellulaire de cellules. Une dégradation de l'histamine insuffisante en fonction de l'activité de la DAO réduite entraîne une histamine en excès qui peut causer de nombreux symptômes mimant une réaction allergique. L'ingestion de nourriture riche en histamine ou d'alcool ou de médicaments qui libèrent de l'histamine ou bloquent l'activité DAO peuvent provoquer de la diarrhée, des maux de tête, des symptômes rhinoconjunctival, de l'asthme, de l'hypotension, de l'arythmie, de l'urticaire, du prurit, des bouffées de chaleur, et d'autres signes encore, chez des patients atteints d'intolérance histamine. Les symptômes peuvent être réduits par un régime sans histamine ou être éliminés par les antihistaminiques. Toutefois, en raison de la nature complexe des symptômes, l'existence de l'intolérance à l'histamine a été sous-estimée, et d'autres études en double-aveugle, avec provocations contrôlées contre placebo sont nécessaires. Chez les patients dont les symptômes mentionnés ci-dessus sont déclenchées par les substances correspondantes et qui ont un diagnostic négatif de l'allergie. l'intolérance à l'histamine intolérance doit être recherchée comme mécanisme pathogénique sous-jacent. http://m.ajcn.nutrition.org/content/85/5/1185.full © 2007 American Society for Clinical Nutrition Histamine and histamine intolerance. Abstract Histamine intolerance results from a disequilibrium of accumulated histamine and the capacity for histamine degradation. Histamine is a biogenic amine that occurs to various degrees in many foods. In healthy persons, dietary histamine can be rapidly detoxified by amine oxidases, whereas persons with low amine oxidase activity are at risk of histamine toxicity. Diamine oxidase (DAO) is the main enzyme for the metabolism of ingested histamine. It has been proposed that DAO, when functioning as a secretory protein, may be responsible for scavenging extracellular histamine after mediator release. Conversely, histamine N-methyltransferase, the other important enzyme inactivating histamine, is a cytosolic protein that can convert histamine only in the intracellular space of cells. An impaired histamine degradation based on reduced DAO activity and the resulting histamine excess may cause numerous symptoms mimicking an allergic reaction. The ingestion of histamine-rich food or of alcohol or drugs that release histamine or block DAO may provoke diarrhea, headache, rhinoconjunctival symptoms, asthma, hypotension, arrhythmia, urticaria, pruritus, flushing, and other conditions in patients with histamine intolerance. Symptoms can be reduced by a histamine-free diet or be eliminated by antihistamines. However, because of the multifaceted nature of the symptoms, the existence of histamine intolerance has been underestimated, and further studies based on double-blind, placebo-controlled provocations are needed. In patients in whom the abovementioned symptoms are triggered by the corresponding substances and who have a negative diagnosis of allergy or internal disorders, histamine intolerance should be considered as an underlying pathomechanism. http://m.ajcn.nutrition.org/content/85/5/1185.full

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires