Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 23:46
Plus de 60 % de la surface du sol en Bretagne est utilisée par l’agriculture, exposant cette région à une pollution environnementale potentiellement responsable de problèmes de santé publique. Quatre sortes au moins d’herbicides, fongicides et insecticides sont utilisés. Pour certains composés, la toxicité après une exposition à des doses modérées à long terme est connue. Ce que l’on connait moins c’est le danger que peut représenter une exposition à de faibles doses de mélanges complexes de pesticides pour la population générale, en particulier pour les jeunes enfants et au stade fœtal. Plusieurs études suggèrent un impact de certaines molécules sur le développement comportemental et neuropsychologique, sur la grossesse, le tour de tête du nouveau-né, le poids de naissance et un certain nombre de malformations. Aujourd’hui, l'identification de biomarqueurs d'exposition, causes on effets précoces de manifestations pathologiques, est particulièrement préoccupante. Parmi les nouvelles technologies à haut débit l’approche métabolomique peut constituer un outil permettant d’observer directement dans les liquides biologiques les conséquences d'expositions complexes et à faible dose, d’en identifier leurs biomarqueurs et de comprendre le mode d’action. Analyse du métabolome dans les urines de femmes enceintes Des chercheurs de Rennes et de Toulouse ont effectué pour la première fois une analyse exploratoire du métabolome dans les urines de femmes enceintes ayant été exposées à des niveaux divers à des mélanges de pesticides. Elle porte sur 83 femmes de la cohorte bretonne PELAGIE (Perturbateurs Endocriniens : Étude Longitudinale sur les Anomalies de la Grossesse, l’Infertilité et l’Enfance) pour lesquelles on dispose d’échantillons urinaires recueillis en début de grossesse. Trois groupes ont été définis en fonction du pourcentage de la surface des terres consacrées aux cultures céréalières dans leur ville de résidence en début de grossesse (premier, deuxième et troisième tertile, correspondant à 0 -17 %, entre > 17 et 25 % et supérieur à 25 %). La caractérisation des métabolites dans les urines a fait appel à une technique de résonance magnétique nucléaire, associée à une méthode d'analyse statistique multivariée, la PLS-DA (Partial Least Squares - Discriminant Analysis ou Régression PLS discriminante) pour réaliser un profil métabolique permettant de discriminer les 3 groupes. Des différences pour certains métabolites en fonction du niveau d’exposition Ces approche distingue correctement les 3 groupes d'exposition (R2 = 90,7 % et Q2 = 0,53). Plus de 60 variables apparaissent comme importantes dans le modèle PLS-DA (VIP> 2), dont 17 sont significativement différentes entre le premier (référence) et les autres groupes d'exposition (test de Kruskal-Wallis, p <0,05). Après ajustement sur l'âge maternel, la parité, l'indice de masse corporelle et le tabagisme, des modifications statistiquement significatives sont observées pour la glycine (Odds ratio ajusté entre les 2 premiers groupes p = 0,002 et entre le groupe 1 et le groupe 3 p = 0,003), la thréonine (p= 0,06 et p = 0,006), le lactate (p = 0,008 et p = 0,002), la glycérophosphocholine (p=0,05 et p=0,01) qui sont à la hausse, et pour le citrate (p=002 et p = 0,03), qui diminue quand l’exposition aux céréales augmente. À titre d'exemple, par rapport au premier niveau d'exposition (céréales ≤ 17 %), une augmentation d'une unité du niveau de lactate multiplie les chances d'appartenir au 2e groupe (céréales > 17 % -25 %) et au troisième groupe 2 (céréales > 25 %) par 1,36 et 1,47 respectivement. En conclusion une exposition à des mélanges complexes de pesticides induit des perturbations de l’empreinte métabolique. D’après les métabolites discriminants identifiés, les chercheurs suggèrent que ces mélanges pourraient augmenter le stress oxydant et modifier le métabolisme énergétique. Le pourcentage de cultures de céréales dans la ville de résidence des femmes semble être un bon paramètre pour évaluer les expositions complexes de pesticides, notent les auteurs. Ils révèlent par ailleurs que les résultats préliminaires d'une étude en cours sur des femmes de la cohorte PELAGIE « démontrent que la présence de métabolites urinaires de fongicides utilisés dans les cultures de céréales augmente avec le pourcentage de ces cultures dans la ville de résidence ». Dominique Monnier 30/05/2013 Bonvallot N et coll. Metabolomics tools for describing complex pesticide exposure in pregnant women in brittany (France). PLoS One. 2013; 8: e64433. doi: 10.1371/journal.pone.0064433.

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed
commenter cet article

commentaires