Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 23:29
« les cellules adipeuses contiennent des gènes qui, lorsqu'ils s'expriment, favorisent de nombreuses maladies telles que le diabète et l'obésité », et fait savoir que « des chercheurs suédois ont cherché à savoir s'il était possible de modifier favorablement, grâce à la pratique régulière d'un sport, l'expression des gènes des cellules adipeuses ». « ont enrôlé 30 hommes, initialement peu actifs, proches de la quarantaine. La moitié d'entre eux avaient des antécédents familiaux de diabète. […] Une biopsie de graisse abdominale a été réalisée au début de l'étude puis 6 mois plus tard, et le niveau d'expression des gènes mesuré par la méthylation de l'ADN, synonyme de blocage de l'activité ». « Les résultats, publiés dans la revue PLOS Genetics, confirment l'amélioration attendue », observe le Pr Charlotte Ling, de l'Université de Lund (Malmö) : « C'est la première fois que l'on démontre que l'exercice physique, à raison de 2 séances par semaine pendant 6 mois, peut modifier la méthylation de plus de 7.000 gènes contenus dans les cellules adipeuses d'hommes d'âge moyen ». « Une amélioration qui se voit aussi dans des paramètres plus classiques, ajoute la chercheuse : «Réduction du rapport taille-hanches, augmentation de la condition physique, diminution de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque» ». « pour le Pr Philippe Amouyel, directeur de l'unité Inserm Santé publique et épidémiologie moléculaire des maladies liées au vieillissement (CHU de Lille), «le profil de risque cardiovasculaire s'améliore indéniablement», mais il est trop tôt pour tirer des conclusions en ce qui concerne les modifications observées sur les gènes impliqués dans l'obésité et le diabète ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Concept
commenter cet article

commentaires