Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 18:36

Share on facebookLongtemps considéré comme inoffensif, l’aluminium est présent dans la plupart de nos produits de consommation. Des études récentes tendent à démontrer que cet élément, dans de telles concentrations, serait néfaste pour notre santé. Les précisions d'Assuréo.fr, votre spécialiste de l'assurance santé 

 

Un élément présent partout

 

L’aluminium, troisième constituant de l'écorce terrestre est utilisé dans la nourriture, les cosmétiques, les vaccins ou encore les ustensiles de cuisine. En outre, le recours à l'aluminium s'est propagé à de multiples domaines, tels que les transports, le bâtiment, la pharmacie, l'emballage, l'agroalimentaire ou la cosmétologie.

 

Vous l'avez compris, nous sommes encerclés. Encore faut-il prouver la nocivité du sujet. Alors, l'aluminium est-il réellement dangereux ?

 

Il faut le croire, puisqu'en 2008, l'Autorité européenne de sécurité des aliments avait fixé la dose maximale d’exposition par semaine à 1 mg d'aluminium par kilo de poids corporel. Concrètement, un homme de 70 kg ne peut s'exposer à plus de 70 mg hebdomadaires. Mais comment effectuer ce calcul sans connaître précisément la dose à laquelle nous sommes véritablement exposés quotidiennement ? Ça coince...     Share on google_pluso

 

Déodorant et cancer du sein


Nous l'avons vu plus haut, l’aluminium est largement utilisé dans le domaine des cosmétiques. Ainsi, on le retrouve dans plus d’un produit sur 2. Ses fonctions sont multiples : faciliter la pénétration des crèmes, durcir les vernis à ongles, blanchir les dents ou encore faciliter la lutte contre la transpiration.

9 déodorants sur 10 contiennent ainsi des sels d’aluminium, et ce, jusqu’à proportion de 20%. Or, selon la dernière étude de l'Affsaps, lessels d’aluminium seraient impliqués dans le développement du cancer du sein.

En fait, la pénétration de cet élément dans l’organisme se multiplie par 6 sur une peau fragile, et les autorités recommandent donc de ne plus s'appliquer de déodorant (contenant de l’aluminium) après rasage des aisselles.

 

Eau et Alzheimer


Une publication de l’Inserm, en forme de coup de pied dans la fourmilière, a mis en évidence un risque accru de contraction de la maladie d’Alzheimer chez les personnes logeant dans des zones où l’eau distribuée est riche en aluminium. Il faut savoir que le sulfate d'aluminium a la propriété de rendre l'eau potable transparente.

 

Vaccins et problèmes neurologiques


Environ la moitié des vaccins commercialisés en France contiennent une part d'aluminium. Ce dernier est alors employé en tant qu'adjuvant (stimulant) pour renforcer l’efficacité du vaccin. En outre, il permet aux fabricants de mettre moins de principes actifs dans leurs solutions.

L’hydroxyde d’aluminium favoriserait pourtant la myofaciite à macrophages (maladie rare du tissu musculaire), et augmenterait le risque d’atteinte neurologique.

 

Les aliments


L’aluminium est naturellement présent dans une grande majorité des fruits et légumes, mais il est également ajouté chimiquement dans la quasi totalité des autres aliments que nous consommons quotidiennement. Cet additif peut être employé comme colorant, agent levant, conservateur ou encore comme antiagglomérant (dans le sel par exemple).

Encore plus grave, on retrouve des traces d’aluminium dans les laits infantiles, parfois même à des taux très élevés (40 fois plus haut que dans le lait maternel). Ce qui est bien entendu potentiellement dangereux pour le développement du cerveau des nouveau-nés.

 

Notre conseil


Prenez soin de lire attentivement les étiquettes des produits que vous achetez. Recherchez en priorité les ingrédients qui contiennent le moins d'aluminium, et jetez-vous sur les produits qui affichent « sans aluminium », si vous trouvez encore ce Saint-Graal, bien sûr !




  

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Concept
commenter cet article

commentaires