Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 10:21

L’Acétate d'encens (Boswellia)  réduit comportement dépressif et module l’expression du BDNF et CRF au niveau de l’hippocampe et fait cesser les comportements de soumission (animal).

 

J Psychopharmacol. 2012 déc; 26 (12): 1584-1593. doi: 10.1177 / 0269881112458729.

Epub 2012 26 sep.


Moussaieff A1, brut M, Nesher E, T Tikhonov, Yadid G, Pinhasov A.


Résumé


L’Acétate d'encens (AE), un constituant de la résine de Boswellia, a déjà montré un effet antidépresseur, comme dans le test de natation forcée (FST) chez la souris après administration d'une dose unique (50 mg / kg).


Dans cette publication, nous montrons que l'administration aiguë de dose beaucoup plus faibles posologies (10 mg / kg) d’AE à modifié le comportement de sélectif de souris qui présentaient un comportement de soumission de premier plan, a exercé des effets antidépresseurs considérés comme importants dans la FST.


En outre, l'administration chronique de 1 ou 5 mg / kg par jour d’AE pendant trois semaines consécutives réduit la soumission de la souris dans la composante Dominant-Dominé, avec un effet dose.


Le Test de la relation, a montré un effet antidépresseur.

 

Cet effet sur le comportement était concomitant avec des niveaux de corticostérone sérique réduit, avec une effet dose-dépendant, et avec une régulation du facteur de libération de la corticotrophine (CRF) et régulation de la transcription neurotrophique du facteur IV et VI expressimé dans l'hippocampe.


Ces données suggèrent que l’AE module l'expression génique au niveau  de l'hippocampe et régule ainsi l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (HHS), conduisant à des effets comportementaux bénéfiques le proposant comme nouveau traitement des troubles dépressifs.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article

commentaires