Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 18:15
Depuis quelques années, il apparaît de plus en plus que la maladie cœliaque ne représente qu’une partie des intolérances au gluten. Un nombre important de patients, qui constitueraient environ 10 % de la population générale, souffrent de symptômes semblables à ceux de la maladie cœliaque, se manifestant lors de la consommation de produits contenant du gluten et s’amendant pendant le régime d’éviction, tandis que les sérologies et l’histopathologie restent négatives. Il s’agit de la sensibilité au gluten, un diagnostic le plus souvent posé par élimination.

Les résultats d’une étude récente suggèrent, pour la première fois, que les mécanismes en jeu dans la maladie cœliaque et dans de la sensibilité au gluten sont différents. Les auteurs ont comparé l’expression muqueuse des gènes associés à la fonction de la barrière intestinale, et l’immunité innée et adaptative de patients présentant une maladie coeliaque (n = 42), une sensibilité au gluten (n = 26) et de patients sains (n = 39).

Contrairement à la maladie cœliaque, la sensibilité au gluten ne s’accompagne pas d’une augmentation de la perméabilité intestinale, celle-ci étant même significativement diminuée par rapport au groupe contrôle (p = 0,0308). Cette diminution est associée à une augmentation de l’expression de la protéine transmembranaire claudine-4 (p = 0,0286). Les interleukines témoins de l’immunité adaptative sont plus élevées dans la maladie cœliaque que chez les sujets contrôles, ce qui n’est pas retrouvé pour la sensibilité au gluten. A l’inverse, l’expression des marqueurs de l’immunité innée est au contraire plus élevée dans la sensibilité au gluten.

Selon les auteurs, ce travail laisse penser que les deux pathologies sont distinctes. Il contribue à une meilleure connaissance de la sensibilité au gluten, qui, contrairement à la maladie cœliaque, serait associée à une réponse immune de type innée plutôt qu’adaptative, avec notamment une absence de modifications des fonctions de la barrière muqueuse.


Sapone A et coll. : Divergence of gut permeability and mucosal immune gene expression in two gluten-associated conditions: celiac disease and gluten sensitivity BMC Medicine 2011, 9:23 doi:10.1186/1741-7015-9-23



Publié le 17/03/2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed
commenter cet article

commentaires