Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 18:15

Groubet R 1, Menanteau J 2, Pallet V 1, Higueret P 1, Meflah K 2, Cassand P 1

1 Unité de nutrition et de signalisation cellulaire, Université de Bordeaux-1. 
2 Inserm U. 419, Nantes.


Des études épidémiologiques associent les lipides au risque de cancer colorectal.

Le rôle des acides gras polyinsaturés (AGPI) de la série n-6 reste paradoxal (sans effet ou promoteur).

De plus, le rôle de la vitamine A dans la régulation de la croissance et dans l'induction et la maintenance de la différenciation est bien connu aujourd'hui.

Ainsi, ce travail se propose d'étudier l'effet des AGPI de la série n-6 (acide linoléique) sur les cellules coliques protégées ou non par la vitamine A.

Dans ce but, d'une part, in vivo des rats mâles Fisher 344 ont été soumis à trois régimes distincts : témoin, hyperlipidique (25 % d'huile de Carthame riche en acide linoléique) et hyperlipidique supplémenté par 200 UI/g de palmitate de rétinol, pendant 20 semaines.

Après les quatre premières semaines de régime, les animaux sont induits à la 1,2-diméthylhydrazine (15 mg/kg).

Après 20 semaines de régime, les foyers des cryptes aberrantes (FCA) sont comptés.

D'autre part, in vitro, l'étude s'est portée sur deux types cellulaires épithéliaux de rat : PROb, cellules coliques provenant de rats BDIX induits par la 1,2-diméthylhydrazine et IEC6 (cellules épithéliales intestinales) provenant de l'épithélium normal de l'intestin.

Les animaux soumis au régime hyperlipidique enrichi en vitamine A présentent une diminution de 50 % (p < 0,05) des CA et FCA par animal par rapport aux animaux soumis au régime riche en graisses.

Dès trois jours de traitement, lorsque ces deux nutriments sont associés dans le milieu de culture des cellules, une synergie des effets est observée avec 73,5 % de diminution de la prolifération des cellules IEC6 et un retour à l'état basal pour les cellules PROb qui voyaient leur prolifération augmenter de 36 % (p < 0,05) par le traitement avec l'acide linoléique seul (250 muM).

Ces résultats suggèrent que les AGPI n-6 (acide linoléique) pourraient jouer un rôle important dans la croissance tumorale qui est réduite, voire inhibée, par la vitamine A.

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed
commenter cet article

commentaires