Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 11:00

Avec un risque multiplié par 8 à 10 en cas de mauvais contrôle glycémique , on constate aussi que le risque est néanmoins doublé par rapport à celui de la population témoin même si le niveau d’HbA1c est satisfaisant

Ces résultats sont d’autant plus troublants que chez les diabétiques de type 1, il n’y pas d’excès d’obésité, d’hypertension ni d’hypercholestérolémie. De plus, la surmortalité observée ne diminue pas avec le temps, les malades recevaient davantage de statines et d’inhibiteurs du système rénine-angiotensine que les témoins et l’excès de décès est aussi observé chez les patients ayant une albuminurie normale.

 

Glycemic Control and Excess Mortality in Type 1 Diabetes. N Engl J Med 2014; 371: 1972-82. DOI: 10.1056/NEJMoa1408214

Lind M et coll. 

N Engl J Med. 20 novembre 2014; 371 (21): 1972-1982. doi: 10,1056 / NEJMoa1408214.
Contrôle de la glycémie et de la mortalité en excès dans le diabète de type 1.
Lind M1, Svensson AM, Kosiborod M, S Gudbjörnsdottir, Pivodic A, Wedel H, Dahlqvist S, M Clements, Rosengren A.


Résumé


CONTEXTE:

L'excès de risque de décès toutes causes confondues et de décès d'origine cardiovasculaire est inconnue chez les patients atteints de diabète de type 1 à  différents niveaux de contrôle glycémique. Nous avons mené une étude observationnelle basée sur le Registre pour déterminer l'excès de risque de décès en fonction du niveau de contrôle glycémique dans une population suédoise des patients atteints de diabète.


MÉTHODES :

Nous avons inclus dans nos patients de l'étude atteints de diabète de type 1 enregistrés dans le Registre national suédois pour le diabète après le 1er Janvier 1998.

Pour chaque patient, cinq témoins ont été choisis au hasard dans la population générale et appariés selon l'âge, le sexe, et le comté.

Les patients et lescontrôles ont été suivis jusqu'au 31 Décembre 2011, à travers le registre suédois de mortalité par cause.


RÉSULTATS:

L'âge moyen des patients atteints de diabète et les contrôles au départ était de 35,8 et 35,7 ans, respectivement, et de 45,1% des participants dans chaque groupe étaient des femmes.

Le suivi moyen dans les groupes de diabète et de contrôle était 8,0 et 8,3 années, respectivement.

Dans l'ensemble, 2701 de 33 915 patients atteints de diabète (8,0%) sont morts, par rapport à 4835 de 169 249 contrôles (2,9%) (rapport de risque ajusté, 3,52; intervalle de confiance à 95% [IC], 03/06 au 04/04); les taux correspondants de décès de causes cardiovasculaires étaient de 2,7% et 0,9% (hazard ratio ajusté, 4,60; IC 95%, 3,47 à 6,10).

Les ratios de risque multivariables ajustés en cas de décès de toute cause en fonction du niveau d'hémoglobine glyquée pour les patients atteints de diabète par rapport aux témoins étaient 2,36 (IC 95%, 1,97 à 2,83) pour un taux d'hémoglobine glyquée de 6,9% ou moins (≤52 mmol par mole), 2,38 (IC à 95% 2,02 à 2,80) pour un niveau de 7,0 à 7,8% (53 à 62 mmoles par mole), 3,11 (IC à 95% 2,66 à 3,62) pour un niveau de 7,9 à 8,7% (63-72 mmol par mole), 3,65 (95% CI, 3.11 à 4.30) pour un niveau de 8,8 à 9,6% (de 73 à 82 mmol par mole) et 8,51 (IC à 95%, 07/24 à 10/01) pour un niveau de 9,7% ou plus (≥83 mmol par mole).

Correspondant aux ratios de risque de décès de causes cardiovasculaires étaient 2,92 (IC à 95%, 02/07 à 04/13), 3,39 (IC 95%, 2,49 à 4,61), 4,44 (IC 95%, 3,32 à 5,96), 5,35 (IC 95%, 3,94 à 7,26) et 10,46 (IC 95%, 7,62 à 14,37).


CONCLUSIONS:

Dans notre étude observationnelle basée sur le Registre, les patients atteints de diabète de type 1 et ayant un taux d'hémoglobine glyquée de 6,9% ou moins avaient un risque de décès toutes causes ou de causes cardiovasculaires qui était deux fois plus élevé que le risque pour les contrôles appariés.

(Financé par la Société suédoise de médecine et d'autres.).

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires