Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 21:24
Des vitamines B avec le traitement antidépresseur ? Plusieurs études ont montré que divers troubles mentaux, notamment des dépressions, semblent liés à une carence en folates. D’autre part, il est apparu qu’une « grande proportion » de patients avec anémie mégaloblastique souffrent aussi d’une dépression associée. Ces observations épidémiologiques incitent à penser que les vitamines de ce groupe [B6, B12, B9 (acide folique)] pourraient intervenir dans les mécanismes physiopathologiques conduisant à la dépression, d’autant plus que les folates constituent des substrats impliqués dans des réactions cellulaires concernant des processus de méthylation et de synthèses d’acides nucléiques ou de neurotransmetteurs, comme la sérotonine, la dopamine et la noradrénaline. Une étude réalisée en Australie a cherché à déterminer l’intérêt thérapeutique de l’adjonction quotidienne de ces vitamines (25 mg de vitamine B6, 2 mg de vitamine B9, et 0,5mg de vitamine B12) à un traitement antidépresseur de référence. Cet essai contrôlé contre placebo porte sur 153 patients (âgés au moins de 50 ans) traités pour une dépression majeure par un inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine (ISRS). Les auteurs ont évalué notamment les taux de rémission après 12, 26, puis 52 semaines. Ils constatent ainsi que le risque de rechute chez les sujets en rémission après 12 semaines est inférieur chez les 77 patients sous vitaminothérapie associée à l’ISRS que chez les 76 patients recevant un placebo en complément de l’ISRS (Odds ratio = 0,33 ; intervalle de confiance à 95 % [0,12–0,94] ). Si la vitaminothérapie ne paraît pas augmenter de façon significative l’efficacité du traitement antidépresseur à 12 semaines, elle semble toutefois « renforcer et soutenir » la réponse à ce traitement normothymique dans la durée (plus d’un an). Si d’autres travaux confirment ces résultats, l’adjonction d’une vitaminothérapie de type B aux traitements antidépresseurs éprouvés pourrait, estiment les auteurs, constituer un appoint intéressant, comme « stratégie sûre et peu coûteuse pour mieux gérer la dépression chez les adultes d’âge moyen ou plus âgés. » Dr Alain Cohen Almeida OP et coll.: B vitamins to enhance treatment response to antidepressants in middle-aged and older adults: results from the B-VITAGE randomised, double-blind, placebo-controlled trial. Br J Psychiatry, 2014; 205: 450–457.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires