Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 09:35


DES TOMATES ENRICHIES EN LYCOPENE

 

(Danger des Polyamines en cas de Cancer) http://www.nutrialys.fr/index.php?rub=nutrialys


Publiée dans la revue : Cahiers Agricultures. Juillet - Août 2002. Volume 11Numéro 4,

Auteur(s) : Louis-Marie Houdebine

Le lycopène est un caraténoïde connu pour avoir des effets antioxydants et donc diminuer la fréquence des cancers du sein et de la prostate ainsi que des accidents cardiovasculaires. Il est présent dans un certain nombre de végétaux et notamment les tomates. 

Diverses tentatives ont été faites pour tenter d'augmenter le taux de lycopène chez la tomate. Le transfert de gènes directement impliqués dans la synthèse de cette molécule n'a conduit qu'à des accumulations modeste du caroténoïde. 

Une autre approche vient de donner des résultats incomparablement plus séduisants. Le transfert de gène codant pour la S-adénosyl méthionine décarboxylase de levure dans la tomate s'est traduit comme attendu par une accumulation de polyamines (essentiellement la spermine et la spermidine). Ces molécules omniprésentes ont des rôles multiples bien que souvent mal définis. Elles apparaissent comme des modulateurs d'un grand nombre de fonctions biologiques. Elles coordonnent ainsi diverses voies métaboliques cellulaires. 

L'accumulation des polyamines dans les tomates a provoqué une accumulation de 200 à 300 % de lycopène. Le fruit peut par ailleurs être maintenu plus longtemps dans la plante et être accueilli à un degré de maturité plus avancée. La tomate est plus parfumée [1, 2]. 

Cette approche séduisante doit maintenant être étudiée de plus près pour évaluer toutes les propriétés de ces nouveaux plants de tomates. Il est probable que le même protocole appliqué à d'autres plantes produira également de beaux effets 

1. Tucker G, Seymour G. Life on the vine. Nat Biotechnol 2002 ; 20 : 558-60. 

2. Mehta RA, Cassol T, Li N, Ali N, Handa AK, Mattoo AK. Engineered polyamine accumulation in tomato enhances phytonutrient content, juice quality, and vine life. Nat Biotechnol 2002 ; 20 : 613-8.

Partager cet article

Repost 0
Published by chronimed - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires