Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 07:53
Expectorant Cholagogue Protège contre la cancérisation de la peau, du foie, du sein et du colon Effets indésirables Considéré comme peu toxique, dose létale par voie orale fixée à 0.5 à 5 g/kg Pas d'effet toxique constaté, ni hépatique, ni sur le développement, la reproduction, ni mutagène ni cancérogène (au contraire, plusieurs études chez l'animal rapportent que le d-limonène peut inhiber la formation de tumeurs lorsqu'il est administré en même temps ou après un traitement avec des substances cancérogènes [17] Les essences qui en contiennent sont de conservation difficile (le limonène s'oxydant à l'air et la lumière) Cause des dermatites de contact (surtout quand il est oxydé), les cas de sensibilisation cutanée rapportés seraient dus aux produits d'oxydation du d-limonène Affinité pour le tissu adipeux Potentiellement allergisant : L'une des 26 substances allergènes dont la présence doit être mentionnée dès lors que leurs concentrations dépassent : 0,001% pour les produits à ne pas enlever (crèmes) 0,01% pour les produits à enlever par rinçage (Directive européenne, 2003) Inducteur du cytochrome P450 (CYP 2B1 et CYP 2C [18] Le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) considère que le d-limonène cause des tumeurs des tubules rénaux chez les rats mâles par un mécanisme qui implique la liaison réversible entre la protéine alpha-2-micro-globuline et le d-limonène ou son produit d'oxydation. L'absence de cette protéine chez l'homme, chez le rat femelle (très faible concentration) et chez d'autres espèces animales explique la spécificité de cet effet cancérogène aux rats mâles. Ainsi, ce mécanisme de cancérogénicité n'est pas transposable à l'homme [19] Antiseptique, antiviral [2] Sédatif et relaxant musculaire, anxiolytique, dépresseur central [3] Hypolipidémiant [4], dissolvant des calculs biliaires (par voie intra-biliaire) [5], [6], [7] Anti-inflammatoire, inhibition de l'interféron gamma et de la production d'IL-4 [8] Action potentielle dans la chimioprévention et la chimiothérapie des cancers, détoxification des carcinogènes par induction des enzymes de phase I et de phase II, inhibe la promotion et la progression tumorale par action sur les protéines p21ras, activité de redifférentiation tissulaire [9], [10], [11] (comme d’autres monoterpénoïdes dérivés du d-limonène : carvéol, uroterpénol, sobrérol [12]) Inducteur de l'apoptose [13], anti-angiogénique, antitumoral, inhibe la croissance cellulaire maligne [14], [15], [16] Préventif du cancer de la peau, réduction de la chimio-induction des carcinomes hépatocellulaires (inhibition de l'activité de la FPTase, inhibition de l'expression du P21ras) Le D-limonène présente des propriétés anticancéreuses telles qu’il est qualifié d’agent antinéoplasique émergent. Le limonène induirait l’apoptose via la mort mitochondriale et la suppression de médiateurs cellulaires. Le limonène est un inhibiteur potentiel de la glycation des protéines qui peut contribuer à l’amélioration des complications secondaires du diabète. Il agirait par une stabilisation de la structure protéique via des interactions hydrophobes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires