Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 23:46
Si l'intérêt de certains probiotiques pour corriger diverses anomalies, en particulier digestives, est de plus en plus démontré,  les relations entre ces bactéries et la prise de poids restent encore mystérieuses. Pour en savoir plus, l’équipe du Pr Didier Raoult a analysé toutes les études rigoureuses déjà effectuées, tant chez l’homme que l’animal. D’après leurs résultats, certaines souches bactériennes seraient liées à une prise de poids chez l’homme. Au point de favoriser l'obésité ?



On retrouve les probiotiques dans de nombreux produits laitiers © DURAND FLORENCE/SIPA
Des bactéries "bénéfiques pour la santé de l'hôte"

Les probiotiques, d’après la définition officielle de l'Organisation mondiale de la santé (OMS),  sont "des micro-organismes vivants qui, lorsqu'ils sont administrés en quantité adéquate, produisent un bénéfice pour la santé de l'hôte". Certaines bactéries ont démontré, par exemple, qu'elles pouvaient contribuer à la réduction de la diarrhée ou des ballonnements intestinaux. Ces résultats positifs, même s'ils ne concernent que certaines souches, expliquent que, depuis une douzaine d'années, les bactéries probiotiques aient envahi les rayons frais (notamment dans les produits laitiers) et les rayons des parapharmacies (compléments alimentaires). Sans que l'efficacité de ces produits, qui contiennent diverses bactéries, ait toujours été correctement démontrée.

Mais si ces bactéries modifient la flore intestinale (ensemble des 100 000 milliards de bactéries colonisant nos intestins), cela influe-il sur le métabolisme des graisses ? En d'autres termes, le fait de modifier la flore risque-t-il d'influencer notre poids ?

Analyse de 82 études sur les effets des probiotiques

Pour en savoir plus, l’équipe du Pr. Didier Raoult, de l’Unité de recherche sur les maladies infectieuses et tropicales émergentes (CNRS/AMU/Inserm/IRD) s'est livrée à une analyse détaillée des 82 études disponibles sur le sujet : données humaines (17 études cliniques randomisées), données issues de l’agriculture où l’effet attendu est la prise de poids (51 études) et 14 essais sur des animaux de laboratoire (recherche d'un effet anti-obésité pour une utilisation potentielle chez l’homme).

Le résultat de ce travail a été publié le 24 mai dans la revue Microbial Pathogenesis.

Un lien confirmé, qui dépend de l'espèce bactérienne... et de l'hôte

Cette analyse montre une association statistique entre prise de probiotiques et variation du poids. Parmi les principaux résultats, la prise de bactéries du type Lactobacillus acidophilus est associée à un gain de poids significatif, tant chez l'homme et chez l'animal. Lactobacillus fermentum et Lactobacillus ingluviei augmentent également le poids, mais uniquement chez les animaux. A l’inverse, Lactobacillus plantarum a été associé à une perte de poids chez les animaux et Lactobacillus gasseri a été associée à une perte de poids à la fois chez les humains obèses et chez les animaux.

Un lien a donc bien été trouvé entre poids et prise de bactéries probiotiques, mais il n'est pas systématique : il dépend du type de bactéries et de l’hôte (humain ou animal). Il faut cependant en tenir compte, comme le soulignent les auteurs dans le communiqué du CNRS : "même s'il existe des biais inéluctables et des conditions expérimentales extrêmement différentes entre les études, l’équipe du Professeur Raoult a montré ici que l’hypothèse d’un lien entre la consommation de probiotiques contenant des Lactobacillus et la régulation du poids était confirmée par l’analyse exhaustive de la littérature". 

Les auteurs soulignent que deux des trois espèces de bactéries associées à une prise de poids - Lactobacillus acidophilus et Lactobacillus fermentum- sont incluses dans des produits "largement commercialisés" pour la consommation humaine (produits laitiers, compléments alimentaires). Faut-il mieux réglementer leur vente, ou préciser un éventuel risque de prise de poids ?

Les auteurs estiment en tout cas que  de nouvelles études sont absolument nécessaires "pour préciser l'impact de la consommation de ces probiotiques sur le poids, et notamment sur l'obésité acquise". 

Yamina Saïdj et Jean-Philippe Rivièrenmardi 05 juin 2012

Source : "Existe-t-il un lien entre obésité et consommation de probiotiques contenant des Lactobacillus ?", Communiqué de presse CNRS, 5 juin 2012

Etude : "Comparative Meta-Analysis of the effect of Lactobacillus species on Weight Gain in Humans and Animals", Raoult D. et coll., Microbial Pathogenesis, 24 mai 2012, résumé en ligne

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires