Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 19:19

La supplémentation par oméga 3 en prévention secondaire après un infarctus du myocarde (IDM) ne semblait pas être justifiée jusqu'à présent. En effet les résultats tant attendus de l'essai randomisé en double aveugle Alpha Omega (Kromhout et al., N Engl J Med., 2010 ; 363 : 2015-26) n'étaient pas encourageants. Ils montraient que la prise des principaux oméga 3 (EPA, acide éicosapentaénoïque, DHA, acide docosahexaénoïque et ALA, acide alpha linolénique) à faible dose ne prévenait ni les événements coronariens majeurs ni les arythmies ventriculaires (AV). Une analyse post-hoc a cependant montré que les patients diabétiques sous oméga 3 bénéficiaient d'une réduction des risques pour ces mêmes événements cardiovasculaires d'environ 50 %.

Au vu de ce constat, une analyse secondaire a donc été entreprise sur un sous-groupe de 1 014 diabétiques avec des antécédents d'IDM, issus de l'étude Alpha Omega, afin d'évaluer leur risque d'AV et d'IDM sous oméga 3.

Les patients âgés en moyenne de 70 ans ont été randomisés en 4 groupes où ils devaient consommer, pendant 40 mois, 20 g de margarine :

1) sans ajout d'oméga 3 (groupe placebo) ; 
2) avec 400 mg d'EPA/DHA ;

3) avec 2 g d'ALA ; 4) avec 400 mg d'EPA/DHA+2 g d'ALA.

L'objectif principal était d'identifier le nombre d'événements de type AV ou IDM fatal dans chaque groupe. Les résultats ont été analysés en intention de traiter (ITT).

Près de 87 % des patients ont adhéré pleinement au protocole. En l'espace de 40 mois, 29 patients ont été victimes d'un AV (2 morts subites, 12 arrêts cardiaques et 15 implantations de défibrillateurs) et 27 d'un IDM fatal.

Comparé au placebo, les 3 groupes d'interventions avaient un risque d'AV diminué de manière significative. Dans le groupe 4 (400 mg d'EPA/DHA+2g d'ALA) en particulier, le risque était réduit de 84 % pour l'AV (Hazard Ratio HR 0,16 ; Intervalle de confiance à 95 % IC 95 % : 0,04-0,69) et de 72 % pour le risque combiné AV + IDM (HR 0,28 ; IC 95 % : 0,11-0,71)

Selon les auteurs une supplémentation faiblement dosée en oméga 3 (2 à 2,5 g/jours) préviendrait de manière importante le risque d'AV chez les patients diabétiques ayant des antécédents d'IDM.

En pratique, on peut donc conseiller à ces patients à haut risque cardiovasculaire une supplémentation de 2g d'oméga 3 par jour en capsule, ou bien la consommation fréquente de poissons gras (minimum 3 fois par semaine) et de vinaigrettes préparées à base d'huile de Colza !

 

Dr Rodi Courie

 

 

Kromhout D et coll. : n-3 Fatty Acids, Ventricular Arrhythmia-Related Events, and Fatal Myocardial Infarction in Postmyocardial Infarction Patients With Diabetes. Diabetes Care, 2011; 34: 2515-20.

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires