Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 08:56
Le Dr Angela Sirigu est la lauréate 2012 du Prix Marcel Dassault : ce « chercheur de l'année » a fait paraître en 2010 dans les Actes de l'Académie des sciences américaine (PNAS) une étude sur l'autisme qui laisse entrevoir la piste inédite d'un futur traitement. Docteur en médecine et en psychologie, Angela Sirigu s'est penchée sur les apports de la neuropsychologie et des neurosciences cognitives pour mieux comprendre la maladie. Contrairement à ce que les médecins ont longtemps supposé, l'autisme ne serait pas lié à une interaction pathologique avec la mère, mais à des anomalies du développement cérébral, avec une composante génétique forte. L'équipe du Dr Sirigu s'est intéressée à l'impact d'une hormone impliquée dans l'attachement maternel et les premières socialisations, l'ocytocine, sur des adultes autistes atteints du syndrome d'Asperger. Après avoir reçu des doses d'ocytocine sous forme de spray intranasal, les 13 participants manifesté un meilleur sens du contact social. « Mon hypothèse est que ces patients disposent de compétences sociales latentes qui ne s'expriment pas car la peur et le stress généré par l'interaction sociale font obstacle. L'ocytocine pourrait faire tomber ces barrières », explique le Dr Sirigu. Plusieurs expériences ont validé cette hypothèse : à titre d'exemple, alors que les autistes ont tendance à fuir le regard de leur interlocuteur, « l'ocytocine a été capable de réorienter le regard vers la région des yeux». Le nouvel Institut de recherche pour l'autisme que dirige le Dr Sirigu à Lyon explore depuis l'action de l'ocytocine sur le cerveau, avec l'espoir de mettre au point un traitement efficace pour les malades.

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires