Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 10:54

La classification des armes biologiques suit tout simplement la classification des sciences naturelles.

On distingue généralement (Bureau des affaires du désarmement des Nations Unies) 5 catégories :

- Les bactéries, cultivées dans des milieux artificiels de culture liquide ou solide. Différentes bactéries peuvent être utilisées dans des armes biologiques, comme le bacillus anthracis, la brucella suisi, le Yersinia pertis, le Vibrio cholerae, le pasteurella tularensis et la Salmonella typhi. On reconnait là facilement les agents infectieux permettant de provoquer des épidémies de grippe, de peste, de choléra, de fièvre jaune ou de typhus...

- Les virus, nettement plus petits que les bactéries, qui abondent dans la nature. Leurs effets peuvent être amplifiés par une mutation naturelle ou par une modification génétique. Différents virus peuvent être utilisés : celui de l'encéphalite équine du Venezuela, le virus d'Ebola, celui de Hantaa, le virus de la fièvre de la vallée du Rift ou le virus de la fièvre jaune...

- Les rickettsies, analogues aux bactéries, plus grandes qu'elles mais plus petites que les virus, comme le Coxiella burnetti, le Bartonnella quintana, le Rickettsia prowasecki ou le Rickettsia rickettsii...

- Les champignons, micro-organismes qui produisent des spores et se nourrissent de matière organique, surtout nuisibles pour les végétaux. Différents agents fongiques peuvent être utilisés : Colletotrichum kahawae, l'Helminthosporium oryzae ou le Mircocyclus ulei....

- Les toxines, produits ou dérivés d'animaux, de plantes ou de micro-organismes, qui, à la différence des autres agents biologiques ne peuvent se reproduire. Différentes toxines peuvent être utilisées : aflatoxines, toxines butoliques, ricine, entérotoxines ou saxitoxines...


  Tous ces micro-organismes possèdent le mérite d'avoir une action lente et indécelable au départ, obligeant pour s'en prémunir d'effectuer des vaccinations massives plus ou moins efficaces. Par contre, de nombreuses contraintes limitent le nombre d'agents biologiques susceptibles d'être utilisés comme arme. De ce fait peu d'entre eux retiennent l'attention des militaires. Cependant les progrès de la microbiologie peuvent étendre les possibilités. 

 

Voir http://www.leconflit.com/categorie-10506817.html

Partager cet article

Repost 0
Published by chronimed - dans Concept
commenter cet article

commentaires