Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 21:31
Anti-inflammatoires : un plus contre la dépression Plusieurs études ont suggéré que les traitements anti-inflammatoires peuvent présenter aussi un certain degré d’efficacité contre la dépression, tandis que des modifications dans les paramètres biologiques de l’inflammation constitueraient éventuellement des bio-marqueurs d’une dépression. Cependant, ces résultats demeurent controversés et des effets indésirables pourraient en outre contrarier cet emploi (a priori peu orthodoxe) des anti-inflammatoires comme médicaments antidépresseurs. Coordonnée par une équipe du Danemark, une méta-analyse explore dans les grandes bases de données la littérature médicale sur ce thème, en retenant 10 essais thérapeutiques évaluant chez 4 258 patients déprimés l’intérêt antidépresseur d’agents inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et 4 essais appréciant chez 2 004 patients celui d’inhibiteurs de cytokines. Les données de cette méta-analyse indiquent (pour la première fois sans ambiguïté apparente) que « le traitement anti-inflammatoire réduit la symptomatologie dépressive, comparativement au placebo. » Le caractère hétérogène des études ne paraît pas lié à des différences éventuelles dans le contexte clinique ou dans le recours à des AINS plutôt qu’à des inhibiteurs de cytokines. Dans les six études rapportant des effets indésirables, il n’a été trouvé, comparativement au placebo, « aucune preuve d’un nombre accru d’événements fâcheux gastro-intestinaux ou cardiovasculaires après six semaines, ni d’infections après douze semaines de traitement anti-inflammatoire. » Pour les auteurs, cette recherche confirme donc l’intérêt antidépresseur de certaines molécules à visée initiale anti-inflammatoire, sans majoration concomitante des effets adverses. Néanmoins, ils précisent que la possibilité d’un « risque élevé de biais et d’une grande hétérogénéité » (de ces études) doivent nuancer ces résultats. Il leur paraîtrait intéressant de parvenir à identifier quels sous-groupes de patients déprimés seraient le plus susceptibles de pouvoir bénéficier de ce type d’approche novatrice, un traitement antidépresseur par le truchement de médicaments anti-inflammatoires. Dr Alain Cohen JIM 06/01/2015 Kohler O et coll.: Effect of anti-inflammatory treatment on depression, depressive symptoms, and adverse effects : a systematic review and meta-analysis of randomized clinical trials. JAMA Psychiatry, 2014; 71: 1381–1391. Copyright © jim.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article

commentaires