Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 11:04
Patrick Brochard, éminent pneumologue et  chef du service de médecin du travail au chu de bordeaux, est poursuivi pour homicide et blessures involontaires. Il aurait activement participé à une structure de lobbying mise en place dans les années 80 par les industriels de l’amiante afin d’éviter que la texture fibreuse soit légalement interdite, alors que sa toxicité était déjà connue. En 1982, les industriels de l’amiante créent avec les partenaires sociaux et des experts leComité permanent amiante. Jusqu’en 1995, ce comité va défendre l’amiante, y compris sur la scène internationale, alors que ses dangers pour la santé sont déjà  connus. Six anciens membres sont déjà poursuivis pour avoir contribué à la désinformation du public. C’est aujourd’hui au tour du professeur Patrick Brochard, qui estime qu’il n’a rien à se reprocher : "Que l’industrie ait joué sa carte et qu’elle l’ait fait à partir d’une  structure de lobbying, aujourd’hui c’est évident, mais au moment ou on était dans ce groupe, c’était beaucoup moins évident. Je n’étais dans ce groupe que parce qu’il y avait justement les représentants de l’état les partenaires sociaux".  C’est bien l’état qui a décidé de continuer à utiliser l’amiante. Mais pour Michel Parigot, vice président de l’association des victimes Andeva, c’est aussi grâce à la caution des scientifiques que la substance toxique s’est maintenue si  longtemps sur le marché.  "C’était  très important pour les industriels de l’amiante d’avoir des experts dans leur structure de lobbying. C’est quand même quelque chose d’assez extraordinaire, parce que ces médecins côtoyaient des malades sans arrêt, et militaient d’un autre côté pour qu’on continue à utiliser l’amiante en France". Depuis 2002, le Fonds d'indemnisation des victimes de l'amiante (Fiva) a indemnisé près de 60 000 victimes de plaques pleurales, pathologie invalidante mais non mortelle, mais aussi de cancers de la plèvre et des poumons.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Concept
commenter cet article

commentaires