Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 14:33
" Des spécialistes rapportent les résultats prometteurs d'un essai de phase 1 sur des cellules dérivées de la cardiosphère " Des spécialistes rapportent les résultats prometteurs d'un essai de phase 1 sur des cellules dérivées de la cardiosphère Introduction Les cellules dérivées de la cardiosphère (CDC) réduisent la formation de tissu cicatriciel après un infarctus du myocarde, augmentent le myocarde viable et stimulent la fonction cardiaque dans les modèles précliniques. Notre objectif était d'évaluer l'innocuité d'une telle méthode chez des patients atteints de dysfonction ventriculaire gauche après un infarctus du myocarde. Méthodes Dans l'essai randomisé prospectif CADUCEUS (CArdiosphere-Derived aUtologous stem CElls to reverse ventricUlar dySfunction), nous avons enrôlé des patients 2—4 semaines après un infarctus du myocarde (avec une fraction d'éjection ventriculaire gauche de 25—45 %) dans deux centres médicaux américains. Un centre de coordination des données indépendant a affecté les patients au hasard selon un rapport de 2:1 pour recevoir les CDC ou les soins standards. Chez les patients affectés aux CDC, des cellules autologues issues d'échantillons de biopsie endomyocardique ont été perfusées dans l'artère touchée par l'infarctus 1·5—3 mois après l'infarctus du myocarde. Le principal critère de jugement était la proportion de patients à 6 mois qui étaient décédés d'une tachycardie ventriculaire, d'une fibrillation ventriculaire ou d'une mort subite inattendue ou qui avaient eu un infarctus du myocarde après la perfusion cellulaire, la formation de nouvelles tumeurs cardiaques détectées par IRM ou un événement cardiaque indésirable majeur (ECIM ; événement composite associant le décès et l'hospitalisation pour insuffisance cardiaque ou pour récidive non fatale d'infarctus du myocarde). Nous avons également évalué les critères d'efficacité préliminaires par IRM à 6 mois. Les analystes de données n'avaient pas connaissance du groupe affecté. Cet essai est enregistré auprès de ClinicalTrials.gov, sous le numéro NCT00893360. Résultats Entre le 5 mai 2009 et le 16 déc. 2010, nous avons affecté au hasard 31 participants admissibles ; 25 d'entre eux ont été inclus dans l'analyse des sujets conformes au protocole (17 dans le groupe sous CDC et huit dans le groupe recevant les soins standards). La fraction d'éjection ventriculaire gauche (FEVG) initiale moyenne était de 39 % (ET : 12) et le tissu cicatriciel occupait 24 % (10) de la masse ventriculaire gauche. Les échantillons de biopsie ont donné les doses de cellules prescrites en 36 jours (ET : 6). Aucune complication n'a été signalée dans les 24 h qui ont suivi la perfusion de CDC. À 6 mois, aucun patient n'était décédé, n'avait développé de tumeurs cardiaques ou d'ECIM dans aucun des groupes. Quatre patients (24 %) du groupe sous CDC avaient eu des événements indésirables graves contre un dans le groupe témoin (13 % ; p = 1·00). Par rapport aux témoins à 6 mois, l'analyse par IRM des patients traités par CDC montraient une réduction de la masse cicatricielle (p = 0·001), une augmentation de la masse cardiaque viable (p = 0·01) et de la contractilité régionale (p = 0·02) ainsi qu'un épaississement régional de la paroi systolique (p = 0·015). Toutefois, les modifications du volume télédiastolique, du volume télésystolique et de la FEVG ne différaient pas entre les groupes à 6 mois. Interprétation Nous montrons que la perfusion intracoronaire de CDC autologues après un infarctus du myocarde est sûre, ce qui justifie le prolongement de ce traitement à une étude de phase 2. Les augmentations du myocarde viable sans précédent que nous avons observées, qui concordent avec la régénération thérapeutique, justifient une évaluation plus poussée des résultats cliniques. Makkar RR, Smith RR, Cheng K, et al. Intracoronary cardiosphere-derived cells for heart regeneration after myocardial infarction (CADUCEUS): a prospective, randomised phase 1 trial. The Lancet. 2012;doi:10.1016/S0140-6736(12)60195-0. Type d'article: PRIMARY De The Lancet. 2012;doi:10.1016/S0140-6736(12)60195-0

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Concept
commenter cet article

commentaires