Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 12:20
Luc Montagnier, Nobel de médecine, veut lancer un essai fondé sur la prise prolongée d’anti-infectieux, en s’appuyant sur l’hypothèse controversée de la mémoire de l’eau. L’information a été dévoilée, jeudi 9 décembre, par Declan Butler, journaliste chevronné de l’hebdomadaire scientifique britannique Nature : le professeur Luc Montagnier projette de réaliser en France un essai clinique afin d’évaluer les effets bénéfiques possibles de la prise prolongée d’antibiotiques chez des enfants autistes. Cette expérimentation laisse perplexes des spécialistes de l’autisme. Luc Montagnier, co-lauréat du prix Nobel de médecine en 2008 pour la découverte du virus du SIDA, devrait utiliser, a côté de techniques biologiques classiques, des procédés qui évoquent la théorie très controversée de la « mémoire de l’eau ». Proposée en 1988 par le professeur Jacques Benveniste, elle supposait que l’eau garde une mémoire des substances qu’elle avait contenues, alors que des dilutions avaient fait disparaitre ces substances de la solution aqueuse. L’entourage du professeur Montagnier confirme ce projet, qui n’a pas encore été soumis à l’approbation d’un comité d’éthique. L’essai pilote rechercherait, selon Nature, la trace d’infections chez 30 enfants autistes, ainsi que chez une vingtaine d’enfants indemnes, à des fins de comparaison. Les enfants prendraient ensuite des antibiotiques pendant plusieurs mois et leur évolution serait évaluée. Afin de mener à bien ces travaux, Luc Montagnier bénéficierait d’un financement de plus de 30 000 euros de la part de l’Autism Research Institute, basé à San Diego (Californie). Cf article du Monde ci-joint en date du 11 décembre 2010 : Le Monde édition du 11 décembre 2010 en pdf Ces théories sont très controversées mais le sont encore plus celles fondées sur la prise de vitamines et l’application absurde de régimes alimentaires pour traiter l’autisme et non pour des troubles associés distincts et spécifiques. Là aussi, un circuit parallèle s’installe, souvent bien juteux, profitant du désespoir des familles touchées par le handicap.

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires

angélique 06/03/2012 14:10

Bonjour,

je souhaiterais entrer en contact avec l'équipe du professeur Montagnier afin de proposer ma candidature et celle de mon fils concernant l'étude " autisme & infections".

Enceinte de 6 mois j'ai été piquer par une tique. j'ai appeler mon médecin qui m'a conseiller de la retirer et de désinfecter à l'alcool 90°et qu'il n'y avait aucun risque pour le fœtus. il m'a
préciser qu'il n'y avait rien d'autre à faire. dans les jours qui ont suivis j'ai eu un œdème large circulaire et au centre la piqure visible pendant plusieurs semaines. 8 mois après avoir
accouchée douleurs articulaires des deux genoux. ces douleurs sont chroniques: IRM non-concluant. Mon fils qui a aujourd'hui 4 ans et demi, est diagnostiqué autiste, mais sans retard mental:
trouble du comportement et de concentration...

Voilà une partie des raisons pour lesquels je souhaite entrée en contact avec l'équipe en charge de cette étude, afin de proposer notre candidature.

merci.

chris 25/02/2012 09:57

bonjour,etant maman d un petit garcon autiste je voudrais savoir ou peu t on faire les testes pour savoir si notre fils est porteur de ce germe pour ensuite si possible le traiter avec ses
antibiotiques....cordialement