Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 08:22
Paris, le jeudi 17 novembre 2011 - La détection dans les jouets d'éventuelles substances chimiques potentiellement dangereuses pour la santé est devenue à l'approche de Noël un rituel presque aussi important que la décoration de la crèche ou l'achat d'un calendrier de l'avent. Les responsables de l'organisation Women in Europe for a Common Future (WECF) jouaient ainsi hier sur le parvis du centre Georges Pompidou le rôle de mère fouettarde face aux polluants et autres allergisants contenus dans les peluches et poupées que l'on confie innocemment à nos enfants. Tissu d'inquiétudes autour des poupées Parallèlement au test grandeur nature organisé par différents spécialistes et militants, consistant à alerter les parents venus se renseigner sur la composition de tel ou tel jouet, une brochure était distribuée aux badauds. Elle revient sur les différentes substances retrouvées dans les objets préférés des enfants. Quid par exemple des poupées ? Souvent en plastique, elles ne sont donc pas à l'abri de contenir multiples substances toxiques. En 2008, l'association de consommateurs allemande (Oekotest) avait estimé que douze des treize poupées les plus vendues paraissaient au regard des risques chimiques « insatisfaisantes ». Le guide de WECF recommande donc de préférer les poupons en tissu et de se méfier des poupées miniatures. Pourtant, les expériences réalisées hier à Beaubourg se sont révélées plutôt rassurantes : la célèbre poupée Barbie n'empoisonnerait ainsi guère nos petites filles ! Des cosmétiques pas comestibles Ces jeunes demoiselles seraient d'ailleurs bien inspirées de préférer le jouet vedette de Mattel plutôt que les bijoux et palettes de maquillage riches en plomb, nickel et autres métaux plutôt déplaisants. WECF relate à titre d'exemple qu'un rouge à lèvres pour petite fille commercialisé en France a révélé la présence de benzophenone-3, considéré comme un perturbateur endocrinien probable et dont l'utilisation dans les cosmétiques destinées aux enfants de moins de dix ans est fortement déconseillée par l'AFSSAPS. Phtalates aux abonnés absents Mais au-delà de ces données, les tests et les observations de la WECF ne sont pas dénuées de contradictions et se heurtent à certaines limites. Par exemple, elle n'a quasiment jamais retrouvé de phtalate dans les jouets. Aux Pays Bas, un test grandeur nature similaire à celui réalisé hier en France n'a ainsi pu détecter cette substance que dans un kit de peinture. Par ailleurs, concernant le formaldéhyde qui fait si peur aux représentants de WECF, on pourra rappeler les données rassurantes de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) publiées en septembre dernier. Non seulement la dangerosité du formaldéhyde paraît difficile à certifier, mais surtout les jouets présents sur le marché français semblent contenir des niveaux si faibles de cette substance que tout danger semble écarté ! Enfin, alors que souvent, les groupes tels que WECF recommandent de s'orienter plutôt vers des jouets en bois, les expériences menées par ce groupe ont constaté qu'ils n'étaient pas exempts de formaldéhyde ! Ces observations éparses témoignent des limites nombreuses de la traque des produits polluants dans les jeux pour enfant. Présents dans des quantités souvent faibles (inférieures aux seuils autorisés même si ces seuils sont contestés), ils n'ont en outre pas toujours fait la preuve de leur réelle dangerosité (en tout état de cause à des teneurs si limitées). De plus, les solutions proposées pour les éviter ne se révèlent pas toujours infaillibles, à moins de priver ses enfants de cadeaux à Noël ou de choisir des jouets des années 30... Le risque étant alors de s'exposer à des conséquences également toxiques ! Il n'en reste pas moins qu'aujourd'hui l'étiquetage de l'Union européenne manque fortement de transparence et ne permet pas toujours aux parents d'exercer librement leur choix. Aurelie Hariche

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Concept
commenter cet article

commentaires

jouets enfants 30/05/2012 09:01

Il faut être alerte et acheter des produits écologiques, respectueux avec les normes internationales. Parfois on oublié que le fait d'acheter n'importe quel jouet peut être dangereux pour la santé
de nos enfants.