Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 08:53
L'administration d'oxygène à plus forte pression permettrait d'améliorer et rétablir l'activité neuronale du cerveau. Les bienfaits de la médecine hyperbare - on place un patient dans une chambre étanche contenant de l'air enrichi en oxygène et à une pression supérieure à la pression atmosphérique - sont nombreux, et pas seulement en cas d'accident de plongée. Des chercheurs de l'école de médecine de l'université de Tel-Aviv, menée par le Dr Shai Efrati, viennent de lui trouver une nouvelle utilisation: restaurer des fonctions neurologiques dans des zones du cerveau endommagées (publié dans Plos ONE) par une attaque cérébrale, un traumatisme ou des maladies métaboliques. Avec des conséquences comme des troubles moteurs, psychologiques, de la mémoire ou autres. L'idée des chercheurs était que des taux d'oxygène plus élevés que dans l'air ambiant pouvaient permettre de réveiller des neurones «endormis». Le cerveau consomme 20 % de l'oxygène du corps, ce qui permet à 5 à 10 % des neurones de fonctionner simultanément. Réversion de paralysie Les chercheurs ont donc enrôlé 74 personnes ayant subi, 6 à 36 mois auparavant, une attaque cérébrale. Ils ont été divisés en deux groupes: l'un a reçu le traitement hyperbare dès le début de l'étude, l'autre a commencé deux mois plus tard pour deux mois de traitement hyperbare. Celui-ci consistait en 40 sessions de 2 heures, cinq fois par semaine, dans des caissons avec un air enrichi en oxygène. L'activité cérébrale des patients a été suivie par divers moyens d'imagerie. L'analyse des images a montré que le traitement entraînait un accroissement notable de l'activité neuronale. Avec des conséquences comme une réversion de paralysie, un accroissement des sensations, un retour au langage… Améliorant ainsi nettement la vie quotidienne de ces personnes. Ces résultats montrent que la neuroplasticité du cerveau peut être réactivée, même des mois ou des années après une lésion cérébrale. «Il est maintenant bien établi que beaucoup de troubles cérébraux sont dus à un manque d'efficacité de la distribution d'énergie dans le cerveau», conclut le Dr Efrati. Mots clés : neurologie, cerveau, neurone, oxygène Par Jean-Luc Nothias - le 01/02/2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed
commenter cet article

commentaires