Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 07:09
Le Monde revient sur les « travaux menés par le biologiste de l’université de Caen [Gilles-Eric Séralini] sur l’impact du maïs NK603, [qui] ont ouvert une polémique, pas seulement scientifique ». Le journal évoque « les vrais et faux arguments du Pr Séralini », et fait un « tour d’horizon des arguments utilisés de part et d’autre de la polémique ». Le quotidien aborde en outre la « bataille de procédures autour de l’expertise de [cette] étude controversée », expliquant qu’« une expertise est engagée en Allemagne, par le BfR (Institut fédéral pour l’évaluation du risque), en France, par l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) et au niveau européen par l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) ». Le Monde note que « cet examen risque de donner lieu à des controverses, notamment en ce qui concerne l’EFSA, en raison des conflits d’intérêt qui ont émaillé l’histoire de l’institution ». Le journal relève par ailleurs qu’« un autre débat porte sur la communication des données brutes de l’expérience menée par M Séralini et son équipe ». Le chercheur indique ainsi : « Nous demandons que les données brutes des différentes études ayant permis l’homologation du pesticide de Roundup et du maïs NK603 soient publiées sur un site Internet public ». Le Monde note cependant que « l’EFSA refuse, renvoyant à la Commission européenne, «qui décide de leur caractère confidentiel» ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Concept
commenter cet article

commentaires