Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 09:47
Que les amateurs de viande rouge se méfient : une morsure de tique pourrait les rendre allergiques à leur mets préféré. C’est ce que suggère un article publié dans le « Journal of General Internal Medicine ». L’anaphylaxie retardée à la viande rouge est un syndrome nouvellement identifié dans le sud-est des États-Unis. Elle survient de trois à six heures après l’ingestion de viande rouge. Susan Wolver, Diane Sun et leurs collègues (Virginia Commonwealth University, États-Unis) rapportent le cas de trois patients qui éclairent cette allergie à la viande rouge. Le carbohydrate est impliqué Il semble que cette réaction est liée à des anticorps contre un carbohydrate (alpha-gal) fabriqués par un sujet en réaction à une morsure de tique, notamment la tique LoneStar. Le problème est que le même carbohydrate est présent dans la viande. De sorte que lorsqu’un sujet mordu par une tique mange de la viande, il libère de l’histamine en réponse à la présence d’alpha-gal, d’où un risque d’anaphylaxie. Il faut noter que l’anaphylaxie à la viande rouge est la première allergie alimentaire décrite qui soit due non pas à une protéine mais à un hydrate de carbone. « Là où les tiques sont endémiques, concluent les auteurs, par exemple dans le sud-est des États-Unis, il faudrait avoir à l’esprit ce nouveau syndrome devant un casd’anaphylaxie. Les directives actuelles sont de conseiller aux patients d’éviter la viande de mammifère - bœuf, porc, mouton, gibier. » › Dr EMMANUEL DE VIEL Journal of General Internal Medicine ; DOI 10.1007/s11606-012-2144-z.

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires