Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 19:13
Une étude britannique, publiée dans le Lancet, a porté sur 178064 personnes âgées de moins de 22 ans et ayant subi des scanners entre 1985 et 2002. Il ressort "que deux à trois scanners du cerveau pendant l'enfance, pourraient multiplier par trois le risque de développer des années plus tard un cancer du cerveau", rapporte France Soir qui poursuit "risque de contracter une leucémie serait, lui aussi, triplé pour une dose cumulée de 50 mGy reçue au niveau de la moelle osseuse". Marie-Odile Bernier, épidémiologiste à l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, commente ces résultats pour Le Nouvel Observateur et tient à préciser que "le risque est significatif, mais reste faible : sur les 180000 enfants suivis en moyenne pendant 15 ans, 74 ont eu une leucémie et 135 une tumeur cérébrale". Tout comme les auteurs de l'étude, elle préconise de délivrer la dose la plus faible possible de produits ionisants et rappelle qu'en la matière de gros progrès ont été réalisés. Si les auteurs préconisent de remplacer le scanner par un autre examen à chaque fois que cela est possible, Marie-Odile Bernier tient à souligner que les chiffres montrent que c'est déjà une préoccupation des médecins français. Elle dirige d'ailleurs l'étude "Cohorte enfant scanner", qui étudie le risque de leucémie et de cancer après des examens TDM durant l'enfance, étude qui devait initialement inclure 30000 enfants et a pris une envergure européenne avec 60000 sujets supplémentaires, rappelle Le Quotidien du Médecin (édition abonnés). Le Nouvel Observateur (Pourquoi Docteur ?) - 11 juin 2012 ; Le Quotidien du Médecin - 8 juin 2012 ; France Soir - 7 juin 2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed
commenter cet article

commentaires

Clovis Simard 12/07/2012 12:49

Blog(fermaton.over-blog.com),No-22. - THÉORÈME CARDIO. - Le cerveau du coeur ?