Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 11:31
Revue de presse Mediscoop du 15 Mai 2012 - Envoyée à 105051 abonnés en France « Les conséquences cachées de la chiropractie sur la santé » Le Figaro C’est ce que titre Le Figaro, qui constate que « les effets secondaires liés à des manipulations chiropratiques sont sous-déclarés […] dans les rapports médicaux remplis par les praticiens », selon une étude britannique parue dans la Revue médicale de la Nouvelle-Zélande. Le journal indique ainsi que des chercheurs de l'université d'Exeter, coordonnés par le Pr Edzard Ernst, médecin et enseignant, « ont rassemblé des données provenant de 60 essais cliniques réalisés de janvier 2000 à juillet 2011. Ils ont constaté que 29 des rapports rédigés ont omis de mentionner les effets indésirables des traitements quand seulement 16 autres indiquaient que personne n'avait souffert d'effets secondaires pendant les tests ». Le Pr Ernst remarque que « ces documents étaient incomplets et ont permis à la profession de se construire une image faussement positive », ajoutant que « cette sous-estimation des effets secondaire est contraire à l'éthique ». Le praticien continue : « Les chiropracteurs déclarent leur pratique à 100% sûre alors que des centaines d'études de cas ont révélé des problèmes liés à des traitements chiropratiques. En plus des légères douleurs au niveau des zones manipulées qui durent entre 1 et 2 jours, environ 500 à 700 cas de complications graves ont été signalés ». Le Figaro rappelle qu’« une étude américaine a déjà prouvé la pratique de certains mouvements au niveau du cou, en particulier ceux qui impliquent une rotation forcée sur le côté, pourrait trop étirer une artère qui longe la colonne vertébrale, la déchirer et entraîner ainsi un accident vasculaire cérébral ». Le Pr Edzard Ernst indique que « ce n'est que la partie émergée de l'iceberg. Certains neurologues ont constaté un accident vasculaire cérébral à la suite d'une pratique chiropratique, dans 99,9% des cas, ils ne l'ont pas signalé et encore moins publié ». Le quotidien livre la réaction de Philippe Fleuriau, président de l'Association française de chiropratique, qui déclare quant à lui que « cette étude n'est pas recevable. Le Pr Ernst s'acharne sur la médecine alternative et en particulier sur les chiropracteurs depuis des années. De plus, ses travaux parlent de plusieurs centaines de cas alors que plusieurs études australiennes et canadiennes ont montré que ce risque était d'un cas pour 1 à 5 millions ». Le Figaro note que « Philippe Fleuriau reconnaît toutefois l'existence de risques », ce dernier précisant que « la manipulation, qu'elle soit faite par un médecin, un kinésithérapeute ou un chiropracticien, est dangereuse quand elle est mal faite, faite au mauvais moment et sur la mauvaise personne. C'est pourquoi nous vérifions toujours l'état de santé du patient avant d'intervenir : nous repérons tous les signes avant-coureurs d'un AVC. Si un risque existe, nous n'effectuons aucun mouvement ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Concept
commenter cet article

commentaires