Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 09:04
On considère que l’administration de cyclines au long cours, comme c’est le cas dans le traitement de l’acné ou de la rosacée, ne présente pas de risque d’induire une résistance bactérienne particulière à ces antibiotiques et diminue l’incidence de la colonisation par Staphylococcus aureus. Mais il convient de rester prudent à cet égard. En effet, une équipe a déjà rapporté, parmi 273 soldats français stationnés en Côte d’Ivoire qui prenaient de la doxycycline en prévention du paludisme, la survenue de 5 cas d’infections à SA Panton-Valentine leucocidine positifs, sensibles à la méticilline mais résistants à la doxycycline. Le même germe avait été retrouvé chez 3 de leurs apparentés. De la même façon, en 2011 au centre hospitalier de Fréjus quatre patients infectés par des staphylocoques sensibles à la méticilline mais résistants à la doxycicline avaient été traités par cyclines au long cours ou vivaient dans l’entourage de sujets qui avaient bénéficié de ce type de traitement. Il faut certes être prudent dans l’interprétation de ce type de résultat mais on doit continuer à se poser la question du risque de résistance acquise chez certains patients bénéficiant de traitement par cyclines au long cours. Dr Patrice Plantin 30/04/2012 Del Giudice P et coll. : Long term use of tetracycline and staphylococus aureus tetracycline resistance : not only a problem of acne. 2012 ;148 :402

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires