Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 06:41
Difficile de ne pas être émus par le reportage diffusé mardi soir en seconde partie de soirée sur France 2, intitulé sans détour : « La mort est dans le pré ». Ce documentaire réalisé par Eric Guéret a en effet choisi d'aller à la rencontre de ceux et celles qui ont consacré leur vie, épuisé leur jeunesse au travail de la terre et aux soins de leur bêtes. Le fil rouge de ce film consacré au danger des pesticides est ainsi la voix d'une femme laissée veuve après la mort de son époux, un agriculteur victime d'un cancer probablement favorisé par l'exposition aux pesticides. De même, la caméra d'Eric Guéret s'attarde longtemps sur le cas poignant de cet homme âgé de seulement 47 ans et qui se bat lui aussi contre un cancer. « Quand on découvrira toute la vérité sur les dangers des pesticides, ce sera un scandale pire que celui du sang contaminé » affirme-t-il. Telle est aussi la thèse défendue par le film d'Eric Guéret, qui dénonce l'impuissance des pouvoirs publics face aux industriels de la chimie et qui démontre également comment les agriculteurs sont parfois leurs propres bourreaux. « Aujourd'hui, on se retrouve avec une communication qui nous explique qu'il n'y a qu'un seul modèle possible qui est celui de l'agriculture chimique et de l'agriculture intensive. Les agriculteurs en sont eux-mêmes pour la plupart convaincus, et ils ont beau en crever, ils sont incapables d'en sortir. Voilà globalement ce que dénonce le film », explique le réalisateur, cité par le Monde. France 2, « La mort est dans le pré », mardi 17 avril, 22h40

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Concept
commenter cet article

commentaires