Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 07:09
Les habitants de la vallée du Yangtze ont sans doute été les premiers à cultiver du riz. C'était il y a environ 10 000 ans. Aujourd'hui le riz est consommé par plus de la moitié de la population mondiale, et sert de base à l'alimentation dans de nombreux pays d'Amérique latine ou d'Afrique et plus encore en Chine, Inde et Japon. C'est actuellement le riz blanc qui est le plus consommé. Obtenu après différents procédés de transformation, son index glycémique est supérieur à celui des grains entiers. Et c'est là que le bât blesse, certains travaux ayant suggéré une association entre la consommation de riz blanc et un risque plus élevé de diabète de type 2... Une méta-analyse est publiée par le British Medical Journal, reprenant les données de 7 études prospectives de cohorte ayant inclus au total 352 384 participants. Sur une période de suivi allant de 4 à 22 ans selon les études, 13 284 nouveaux cas de diabète de type 2 ont été dénombrés. L'observation de ces cas laisse apparaître une relation entre le risque de diabète et la consommation de riz blanc, avec une augmentation de 24 % du risque en analyse poolée, avec des différences selon les origines des participants. Ainsi les populations asiatiques semblent être plus sensibles (+ 55 % de risque pour les plus forts consommateurs par rapport aux plus faibles) que les participants originaires de pays occidentaux (+ 12 %). Le risque augmenter pour chaque ration supplémentaire journalière (risque relatif : 1.11 ; intervalle de confiance à 95 % : 1,08 à 1,14 ; p pour la tendance < 0,001). Selon les auteurs, la charge glycémique d'une forte consommation de riz n'est sans doute pas seule responsable. Le raffinage du riz le prive en effet de certains nutriments dont les fibres insolubles et le magnésium, qui sont eux mêmes associés à une diminution du risque de diabète. Des changements importants se sont produits récemment dans les pays d'Asie dans le domaine de la nutrition. Certains sont bienvenus, comme l'amélioration de la sécurité alimentaire. D'autres sont moins heureux, comme la diminution de l'activité physique et une facilité d'accès accrue à une alimentation beaucoup plus diversifiée. Et alors que le riz était la base de l'alimentation depuis des centaines d'années, les modifications ainsi survenues ont pu rendre les populations asiatiques plus sensibles aux effets indésirables d'une consommation importante de riz blanc, à côté d'autres sources d'hydrates de carbone raffinés, biscuits, pain blanc ou boissons sucrées. Mais les populations des pays d'Asie ne sont pas les seules menacées puisque la relation dose-réponse permet d'avancer que pour les populations des pays occidentaux, dont la consommation de riz blanc est faible, le risque existe aussi. 26/03/12 (JIM) Dr Roseline Péluchon Hu EA Et coll.: White rice consumption and risk of type 2 diabetes: meta-analysis and systematic review. BMJ 2012;344:e1454 doi: 10.1136/bmj.e1454.

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires